1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Baisse du dinar, visas : deux destinations à privilégier en 2021 
Voyages et Tourisme

Baisse du dinar, visas : deux destinations à privilégier en 2021 

En Algérie, le secteur des transports aériens n’est pas le seul à avoir connu une année 2020 difficile en raison de la crise sanitaire. Le dinar algérien a également connu une année très difficile.

La monnaie nationale a perdu beaucoup de terrain face aux devises étrangères. En 2020, le dinar a chuté de 22 % face à l’euro et de 11 % face au dollar américain sur le marché officiel. Face à cette baisse de la monnaie nationale, l’allocation touristique à laquelle ont droit les Algériens ne cesse de s’effriter. Elle est à seulement 85 euros selon les dernières données de changes.

Le marché parallèle devrait flamber dès la reprise des vols. Actuellement, l’euro, à 208 dinars, est déjà hors de prix.

Articles en Relation

L’Europe : une destination devenue trop chère

Avec un montant dérisoire de l’allocation touristique et la baisse continue du dinar face aux devises, beaucoup d’Algériens auront des difficultés à s’offrir des vacances en 2021, même avec la reprise des vols à l’international qui se profile à l’horizon.

L’Europe est devenue une destination trop chère, même pour les autres voyageurs internationaux. La monnaie unique européenne n’a pas augmenté uniquement face au dinar algérien. Elle a pris de la valeur face à plusieurs devises, dont le dollar américain, rendant les villes européennes parmi les plus chères au monde.

Habituellement tournés vers l’Europe, les voyageurs Algériens devront se rabattre sur d’autres destinations qui cadrent avec leurs capacités financières impactées par la chute du dinar. Paris, qui fait partie des destinations prisées par les Algériens, ne pourrait plus être accessible ayant en connaissance toutes les données énumérées plus haut.

En plus de la cherté de la vie, l’accès au visa Schengen risque d’être difficile pendant une longue période. Les pays européens vont durcir les conditions d’octroi du précieux sésame, en attenant une probable maitrise totale de l’épidémie dans le monde, ce qui pourrait prendre plusieurs mois, voire quelques années.

Deux destinations de rechange pour les Algériens

Parmi les destinations que pourraient visiter les Algériens en 2021, il y a d’abord la Turquie. En plus d’être une belle destination touristique, ce pays présente plusieurs avantages. Les conditions d’attribution du visa sont plus souples. Même en pleine période d’épidémie, la Turquie délivre des visas médicaux aux Algériens.

L’autre avantage est financier : en 2020, la livre turque a broyé du noir. Elle est au plus bas face aux principales devises, notamment le dollar et l’euro. Ce qui rend la destination peu onéreuse.

L’autre destination qui offre des atouts est la Tunisie. Le pays voisin, qui compte traditionnellement une affluence massive des touristes Algériens, vit des moments difficiles sur le plan économique, ce qui pourrait pousser les opérateurs à baisser leurs tarifs pour attirer plus de clients après la reprise de l’activité touristique.

Autres atouts de la Tunisie : le pays est accessible sans visa et par route. Ce qui reste un avantage considérable par rapport aux autres destinations, notamment pour les familles qui économisent ainsi les frais des visas et des billets d’avion. Par ailleurs, le dinar tunisien n’a pas beaucoup augmenté par rapport au dinar algérien.

Enfin, en cas de nouvelle crise, les conditions de rapatriement par route seront sans doute plus faciles que par avion.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus