1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Billets Air Algérie, ouverture des frontières : la pression monte
Voyages et Tourisme

Billets Air Algérie, ouverture des frontières : la pression monte

Cela fait maintenant presque une semaine depuis que les autorités algériennes ont annoncé officiellement le nouveau programme d’été, avec au menu une augmentation du nombre de vols internationaux et de dessertes maritimes.

Les Algériens de l’étranger attendent avec impatience l’entrée en application du nouveau programme censé répondre à la forte affluence de la saison estivale.

La ruée spectaculaire chez les agences d’Algérie Ferries en France comme en Algérie confirme qu’il faut s’attendre à une demande record pour cet été.


Vols et dessertes maritimes vers l’Algérie : forte demande cet été

Depuis le début de la commercialisation des billets chez Algérie Ferries et Corsica Linea, les sites online de réservations de ces deux compagnies peinent à supporter les dizaines de milliers d’utilisateurs qui se connectent en même temps pour acheter des billets. Dans le créneau des liaisons maritimes, la demande est semblable à celle d’avant la crise mais le nombre de traversées reste très loin des niveaux de cette période-là.

Dans le transport aérien, l’augmentation a touché principalement le réseau France mais au vu de la non-programmation de nouveaux vols avec l’Espagne, l’offre depuis l’hexagone pourrait devenir insuffisante pour faire face à la demande globale émanant de ces deux pays européens voisins.

Une situation qu’anticipent deux députés de la communauté algérienne établie en France Abdelouahab Yagoubi et Tawfik Khedim qui appellent à la réouverture totale des frontières alors que l’augmentation décidée jeudi dernier n’est toujours pas entrée en application.

Frontières algériennes : trois propositions d’un député

Dans une publication sur sa page Facebook, Abdelouahab Yagoubi, membre de la commission parlementaire des Affaires étrangères, fait les trois propositions suivantes :

  • Ouverture du marché de l’aérien et du transport maritime à la concurrence
  • Décréter l’Open Sky actant la fin du monopole étatique sur les transports aérien et maritime
  • Encourager l’initiative et le développement des compagnies aériennes low cost

Le parlementaire se projette déjà sur la période après ouverture totale des frontières et dessine les contours de ce que devrait être le secteur du transport dans le futur.

De son côté, Tawfik Khedim appelle non seulement au retour des liaisons de transport aux niveaux d’avant la crise mais également à leur renforcement par plus de rotations en recourant à l’affrètement d’avions et de navires s’il le faudrait.

Le député saisit l’Etat pour qu’il intervienne pour pousser les compagnies aériennes qui opèrent des vols vers l’Algérie à baisser leurs prix pour protéger la diaspora.

En troisième lieu, il insiste sur l’urgence de prendre en charge les problèmes liés aux services à distance pour éviter la corruption et les images désolantes de pagaille devant les agences.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus