1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Billets Air Algérie, vols annulés, traversées : le gouvernement interrogé
Air Algérie

Billets Air Algérie, vols annulés, traversées : le gouvernement interrogé

Au départ des pays européens, la majorité des compagnies aériennes ont repris leurs vols réguliers. Il y a certes toujours des restrictions sanitaires en fonction du classement de chaque pays (vert, orange, rouge), mais les compagnies sont autorisées à opérer des vols pour répondre à la demande.

Dans la région Méditerranée, l’Algérie fait toujours figure d’exception. Après plus de 14 mois de fermeture, les frontières ont été partiellement ouvertes le 1er juin dernier.

Reprise des vols : l’exception algérienne

Depuis le 28 août dernier, le programme a été renforcé, avec 64 vols, dont 48 au départ de la France. Mais cette ouverture ne profite pas à tout le monde. Pour rentrer en Algérie, il faut avoir les moyens. Les billets sont, en effet, hors de prix.

Dans ce contexte, les appels à augmenter le nombre de vols se multiplient. Ils émanent notamment d’Algériens résidents à l’étranger et de députés de l’immigration.

Le député Tawfik Khedim a été reçu, dimanche 4 octobre dernier, avec d’autres parlementaires par Ibrahim Boughali, président de l’APN. Lors de cette réunion, il a été question de l’augmentation des vols et de la situation de la communauté algérienne à l’étranger qui a peu de possibilités pour rentrer en Algérie.

Le président de l’Assemblée populaire nationale « a promis de transmettre notre correspondance au président de la République ».

Traversée, vols annulés, prix des billets Air Algérie…

Cette fois-ci, Tawfik Khedim s’est adressé directement au Premier ministre Aïmene Benabderrahmane via une question écrite qu’il a partagée ce mardi 5 octobre sur sa page officielle sur Facebook.

Tawfik Khedim a saisi le Premier ministre au sujet du maintien de la suspension des traversées maritimes. « Pourquoi poursuivre la fermeture des frontières maritimes et la suspension des traversées alors que l’Algérie a acquis un navire moderne qui est accosté au moment où les Algériens en ont besoin ? Quelle la date de reprise et sous quel calendrier ? », écrit-il.

Le député de l’émigration pour le Sud de la France est également revenu sur le nombre limité des vols et leur concentration sur quelques destinations, particulièrement sur Paris. « À quand la reprise des vols vers les différentes villes du monde ? », ajoute Tawfik Khedim.

Ce dernier a abordé la cherté des prix des billets. Il évoque des allers-simples à 1000 euros pour un vol de moins de deux heures. « Pourquoi permettre l’application de tels prix ? Quelles sont les mesures que vous comptez prendre pour le retour à des prix normaux ? », demande-t-il au Premier ministre.

Enfin, Tawfik Khedim a interrogé le Premier ministre sur les décisions qu’il compte prendre pour protéger les Algériens contre les compagnies aériennes qui annulent des vols à la dernière minute puis les reprogramment avec des billets plus chers.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus