1. Accueil
  2. Divers
  3. Bloqués à l’aéroport, des passagers tentent de monter de force dans l’avion (Vidéo)
Divers

Bloqués à l’aéroport, des passagers tentent de monter de force dans l’avion (Vidéo)

Bloqués à l’aéroport, des passagers tentent de monter de force dans l’avion (Vidéo)

(Image par aerogondo / Adobe Stock)

En cas de problème technique sur un avion de ligne s’apprêtant à décoller, la compagnie aérienne annule le départ. Si la panne ne peut pas être réparée dans l’immédiat, elle déploie un autre appareil pour acheminer ses passagers vers la destination prévue.

Ceci est valable en théorie. Sur le terrain, les passagers se retrouvent souvent coincés dans les aéroports sans la prise en charge adéquate ni des informations fiables concernant la programmation d’un vol de remplacement.

C’est le cas des passagers d’un vol de la compagnie aérienne belge Brussels Airlines, prévu initialement au départ de l’aéroport de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, vers l’aéroport de Bruxelles, en Belgique.

Les passagers perdent patience et prennent d’assaut l’avion cloué au sol

Le départ était prévu dans la soirée du vendredi 15 septembre. Les passagers ont embarqué dans l’avion et attendaient le décollage, mais en raison de l’explosion du démarreur du moteur, la compagnie aérienne a été contrainte d’annuler le vol SN358.

Une nouvelle tentative a lieu le lendemain, soit le 16 septembre, mais cette fois, c’était le système de détection d’incendie de la cargaison qui présentait un problème. Brussels Airlines n’a eu d’autre choix que d’annuler à nouveau le vol.

Informés de cette nouvelle annulation, les passagers de ce vol ont fini par perdre patience. Un groupe de soixante-dix voyageurs parmi eux ont pris d’assaut le tarmac et se sont rassemblé autour de l’avion pour forcer la compagnie à les embarquer.

Dans une vidéo partagée sur Twitter, on voit ces voyageurs munis de leurs bagages à main se diriger vers l’appareil cloué au sol. Le personnel au sol, la sécurité de l’aéroport de Kinshasa et la police se sont précipités vers eux afin de les empêcher de monter dans l’avion.

Abandonnés « sans nourriture ou boissons, et sans assistance pour nos bagages »

Le ton a commencé à monter entre les deux parties : d’un côté des passagers en colère qui veulent embarquer à tout prix, d’un autre des agents qui tentent de les en empêcher. Après environ 45 minutes, les passagers sont retournés au terminal de l’aéroport, rapporte ce dimanche 17 septembre le site Aviation24.

À l’intérieur du terminal, des passagers ont exprimé leur désarroi : « Cela fait 48 heures que nous attendons, et nous sommes épuisés et anxieux. De plus, personne ne nous apporte la moindre assistance concernant le retard », s’est indignée une passagère dans une vidéo postée sur Instagram.

« Nous avons l’impression d’être traités injustement, sans provisions de nourriture ou de boissons, et sans assistance pour nos bagages. Nous demandons un avion de remplacement », a ajouté un autre.

Une nouvelle tentative de décollage pour Bruxelles a été programmée pour la nuit de ce dimanche 17 septembre, à 21 h 35 (heure locale). Mais en attendant, les voyageurs ont été laissés pour compte et la compagnie ne veut pas déployer un autre avion pour les acheminer à bon port.


 SUR LE MÊME SUJET :

Des passagers bloqués dorment par terre dans les aéroports en Europe

Ryanair : des passagers bloqués en Espagne dans des conditions « choquantes »

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus