1. Accueil
  2. Actualités
  3. « Bougnoule », « Fatma » : deux maires d’origine maghrébine victimes de racisme en France
Actualités

« Bougnoule », « Fatma » : deux maires d’origine maghrébine victimes de racisme en France

Mohamed Boudjellaba, maire de Givors, a été traité de « bougnoule ». Yasmine Bouagga, maire du 1er arrondissement de Lyon, a été qualifiée de « fatma ».

En France, les dernières élections municipales ont permis à plusieurs candidats d’origine maghrébine d’être élus. C’est le cas de Mohamed Boudjellaba, élu maire de Givors, une commune de près de 20.000 habitants situé dans la région lyonnaise, et de Yasmine Bouagga, maire du 1er arrondissement de Lyon.

L’élection de candidats d’origine maghrébine ne semble pas avoir été acceptée par tous. Sur Twitter, Mohamed Boudjellaba a rendu publics les extraits d’une lettre au contenu ouvertement raciste qu’il vient de recevoir. À plusieurs reprises, l’élu est qualifié de « bougnoule », un terme insultant et raciste.

« Allez fous le camp bougnoule si tu ne veux pas brûler comme 1 merguez », écrit notamment l’auteur de la lettre qui réserve également une attaque à Yasmine Bouagga, « une fatma qui est maire ».

Mohamed Boudjellaba s’est dit « choqué ». « Le respect des citoyens et des élus, dans leur diversité, est un impératif qui ne peut être remis en cause. Il est le fondement sur lequel repose notre République, il est la pierre angulaire du vivre-ensemble », a-t-il écrit.

Il a décidé de porter et d’écrire au Préfet du Rhône. Ce dernier a réagi, via un tweet, en condamnant « avec la plus grande fermeté les propos abjects » contenus dans la lettre. « Le racisme ainsi que toutes les formes de discriminations n’ont pas leur place dans notre République », a-t-il ajouté.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus