1. Accueil
  2. Divers
  3. Burkini en France : « C’était trop beau pour être vrai »
Divers

Burkini en France : « C’était trop beau pour être vrai »

La ville française de Grenoble, située près de Lyon, avait fait parler d’elle le 16 mai dernier, lorsque son maire a pris l’initiative d’autoriser le port du burkini pour les femmes musulmanes souhaitant se rendre dans les piscines de la municipalité.

Une première en France, qui avait entraîné une polémique nationale. Cette décision a été accueillie avec bonheur par toutes les militantes et associations locales qui étaient montées au créneau pour faire valoir le droit des femmes de se baigner dans la tenue de leur choix.

France : l’interdiction du burkini dans les piscines publiques confirmée

Malheureusement, la joie a été de courte durée. Mardi dernier, le Conseil d’Etat a donné raison au préfet du département qui s’opposait à ce règlement intérieur adopté par le maire de Grenoble et ses conseillers et a saisi le juge administratif.

Considérée comme « satisfaisant une revendication religieuse », l’affaire est passée devant le Conseil d’État qui a rendu son verdict en interdisant officiellement le port du burkini dans les piscines municipales, rapporte FranceInfo. La dérogation n’existe donc plus, et seul le port du maillot de bain classique est autorisé. Cette sentence est définitive et aucun recours n’est possible.

Dans la sphère politique, nombreux se félicitent de cette décision, notamment le ministre de l’Intérieur Gérarld Darmanin qui a parlé sur les réseaux sociaux de « victoire pour la laïcité et toute la République ». Une victoire qui ferme donc la porte des piscines au nez des femmes musulmanes qui veulent juste se baigner dans un vêtement pudique.

Burkini en France : « Risque de trouble à l’ordre public »

D’après FranceInfo, certains réclament même la démission du maire de Grenoble, qui aurait manqué à son devoir de neutralité en voulant satisfaire la communauté musulmane et ses principes religieux.

Le Conseil d’etat va même plus loin en évoquant le « risque de trouble à l’ordre public » qu’il a fait courir aux habitants de Grenoble en acceptant le burkini. Selon lui, cette mesure est inégalitaire car elle induit une différence de traitement entre les usagers des piscines.

Sur la Toile, les internautes réagissent mais ne semblent pas surpris par cet énième positionnement islamophobe : « C’était trop beau pour être vrai », ainsi est résumée la situation par la majorité des musulmans de France, désabusés.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus