1. Accueil
  2. Actualités
  3. Change parallèle : un gang, qui piégeait ses victimes sur Facebook, démantelé à Alger
Actualités

Change parallèle : un gang, qui piégeait ses victimes sur Facebook, démantelé à Alger

Marché noir de la devise en Algérie : un gang a été démantelé à Alger. Ses membres piégeaient leurs victimes sur Facebook en proposant de leur vendre des devises à des taux attractifs.

En Algérie, le change parallèle de la devise (ou marché noir) est une activité dont le volume est de plusieurs milliards de dollars par an. Les estimations situent le chiffre entre 6 et 8 milliards de dollars annuellement. Une partie (2,5 à 3 milliards de dollars) provient des retraites des émigrés. Le reste provient de diverses sources : surfacturation, vacanciers venus de l’étranger, expatriés vivant en Algérie…

Jusqu’à un passé récent, le change se faisait sur des places connues, comme le Square Port Said à Alger ou via des réseaux qui fonctionnent grâce au bouche à oreille. Les réseaux sont organisés, les intervenants connus et les cas de fraudes sont rares.

Mais depuis quelques années, les transactions se font aussi sur internet, notamment les réseaux sociaux, avec les risques que cela comporte.

Selon le journal Echorouk de ce mardi 1er septembre, les services de sécurité ont démantelé il y a quelques jours à El Harrach, dans la proche banlieue d’Alger, un gang dangereux composé de 12 personnes, âgées entre 32 et 55 ans.

Ils piégeaient leurs victimes sur Facebook en proposant de leur vendre des devises à des taux attractifs, selon la même source. Attirées dans un lieu isolé où devait se dérouler la transaction, les victimes sont alors délestées de leur argent sous la menace d’armes blanche, parfois avec violence.

La victime a répondu à une annonce sur Facebook

Les services de sécurité ont agi après la plainte d’une victime qui a été délestée de la somme de 1,9 millions de dinars (190 millions de centimes), après avoir été agressée à l’arme blanche par des membres du gang.

La victime a raconté aux policiers avoir répondu à une annonce sur une page Facebook spécialisée dans les annonces de vente et d’achat de devises sur le marché noir. Ses agresseurs lui ont fixé un rendez-vous pour effectuer la transaction. Une fois sur place, elle a été surprise par un groupe de personnes en armes blanches. Après l’avoir frappée, les agresseurs ont pris la fuite avec les 190 millions de centimes.

Avec l’aide des policiers, la victime a tendu un piège aux membres du gang. Il a utilisé un faux profil sur Facebook pour proposer une autre transaction. Ils ont été arrêtés en flagrant délit. Lors de l’enquête, les policiers ont découvert que d’autres personnes ont été victimes du même gang, selon Echorouk.

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus