1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Classement des passeports : l’Algérie à la 96e place mondiale
Voyages et Tourisme

Classement des passeports : l’Algérie à la 96e place mondiale

Chaque année, le Henley Passport Index classe les passeports qui ouvrent le plus de portes pour se déplacer à l’international sans visa. Des trois pays du Maghreb, la Tunisie est la mieux placée puisqu’elle se situe au 78ème rang avec un accès à 71 pays. Le Maroc est 85ème avec 63 pays et l’Algérie se situe à la 96ème place avec 52 pays accessibles sans visa ou avec visa à l’arrivée.

Photo : IATA

Les ressortissants algériens peuvent se rendre dans 52 pays sans visa, quasiment tous situés en Afrique – Bénin, Mali, Iran, Liban, Jordanie, Sénégal, Maroc, Tunisie…  – et en Asie – Indonésie, Cambodge, Sri-Lanka… -. Aucun pays d’Europe ne leur est effectivement accessible sans formuler préalablement une demande de visa. Même si la Tunisie est classée à la 78ème place et le Maroc à la 85ème place, les passeports maghrébins n’atteignent pas les 100 destinations accessibles sans visa.

La France figure quant à elle dans le top cinq avec 187 pays accessibles sans formuler de demande de visa au préalable. En position de force, l’Asie-Pacifique et l’Europe devancent le géant étasunien (à la 7ème place). Voici la liste des pays qui occupent les trois premières places du classement :

La dernière analyse du cabinet Henley Passport Index, appuyée sur les chiffres de l’Association du transport aérien international (IATA) a permis de mettre en exergue le plus grand écart de mobilité mondiale visible en seize ans. En effet, le Japon et Singapour, en tête de classement, les citoyens peuvent voyager vers 166 destinations de plus que les ressortissants afghans, situés à la toute fin de la liste.

Ce classement annuel permet également d’établir une corrélation entre la place des pays dans le classement et leurs mesures sanitaires prises pendant la pandémie. Selon cette analyse, les passeports donnant accès à un grand nombre de destinations dans le monde sont ceux qui ont maintenu en place les restrictions d’entrée les plus strictes en raison de la pandémie, et inversement.

Les experts interrogés suggèrent que de telles politiques introduites initialement pour arrêter la propagation du virus sont appliquées pour « contenir la mobilité en provenance du sud de la planète ». Selon le professeur Mehari Taddele Maru, chercheur à l’Institut universitaire des Nations Unies sur les études comparatives d’intégration régionale, la justification des restrictions d’entrée imposées aux voyageurs en provenance du sud du monde n’est pas nécessairement liée aux taux de vaccination ou d’infection au Covid-19, car ils sont soumis à des exigences d’auto-isolement malgré leur statut vaccinal.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus