1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Compagnies aériennes : les conditions d’une reprise
Compagnies Aériennes

Compagnies aériennes : les conditions d’une reprise

La compagnie aérienne américaine United Airlines a annoncé des pertes financières de 1,9 milliard de dollars au quatrième trimestre de l’année 2020, enregistrant son quatrième trimestre consécutif de pertes, signe de l’impact de la pandémie de la maladie à coronavirus Covid-19 sur l’industrie du transport aérien, rapporte ce jeudi 21 janvier le média américain CNBC.

« Jusqu’à ce que nous puissions en tant que société mettre le coronavirus dans le rétroviseur, cela continuera d’être un environnement difficile pour l’aviation pour tous ceux qui sont impliqués dans les voyages, le tourisme et les loisirs », a estimé dans ce cadre Scott Kirby, PDG d’United Airlines.

M. Kirby a également souligné qu’un nombre beaucoup plus important de personnes devra être vacciné contre la Covid-19 avant que la demande dans le secteur du transport aérien ne revienne à son niveau normal pré-pandémie.

Articles en Relation

Vacciner une masse critique de personnes

« Nous avons vraiment besoin de faire vacciner une masse critique de personnes dans le pays. Nous avons également besoin d’une conclusion médicale scientifique que non seulement cela vous protège du virus lorsque vous vous faites vacciner, mais vous protège également de la transmission du virus », a estimé le PDG d’United.

La semaine dernière, la compagnie aérienne américaine Delta Air Lines avait annoncé des pertes de 755 millions de dollars au quatrième trimestre de 2020, rapporte l’agence Associated Press. Au total, Delta a déclaré des pertes de 12 milliards de dollars sur l’ensemble de l’année dernière, la plus grosse perte annuelle dans l’histoire de la compagnie.

La compagnie anticipe ainsi de perdre 10 à 15 millions de dollars par jour sur les trois prochains mois, en attendant un éventuel déploiement généralisé du vaccin contre la Covid-19.

Lufthansa : 1 million d’euros de perte toutes les 2 heures

« Nous espérons que les vaccins seront distribués à un niveau beaucoup plus élevé, que le virus sera beaucoup plus contenu et que les gens seront prêts à reprendre leur vie normale », a estimé dans ce contexte Ed Bastian, PDG de Delta Air Lines. Bien que précisant s’attendre à un meilleur été cette année qu’en 2020, une « barre très basse », M. Bastien a avancé qu’il faudra 12 à 18 mois avant de récupérer pleinement de la crise.

En parallèle, la compagnie aérienne allemande Lufthansa a indiqué ce jeudi qu’elle enregistre des pertes d’un million d’euros toutes les deux heures, ce qui représente « une amélioration significative » de la situation par rapport au point bas atteint durant la crise du coronavirus, a affirmé le président du groupe Carsten Spohr, cité par l’agence Reuters.

M. Spohr a précisé que Lufthansa perdait précédemment deux fois plus d’argent à un moment durant l’année 2020, mais que la situation a pu être relativement améliorée en réduisant les coûts et en limitant les vols à ceux qui généraient des flux de trésorerie positifs, notamment grâce à des taux de fret élevés, a-t-il affirmé.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus