1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Conditions de voyage au Maroc : la pression monte sur le gouvernement
Voyages et Tourisme

Conditions de voyage au Maroc : la pression monte sur le gouvernement

Le Maroc s’apprête à relancer l’opération Mrahba après deux ans de suspension en raison de la crise sanitaire. Cette opération devrait être accompagnée d’un allégement du protocole d’entrée par voie aérienne.

Des informations rapportées par des médias marocains font état d’une annonce imminente de la suppression de l’obligation du test PCR pour les voyageurs vaccinés qui arrivent au Maroc par voie aérienne.

L’information a été annoncée une nouvelle fois, ce samedi 7 mai, par le site d’information marocain Le 360.ma, qui a rapporté que le gouvernement s’apprête à alléger le protocole sanitaire d’entrée au royaume en prévision du lancement de l’opération Mrahba 2022.

Notons que l’allègement attendu consiste à la suppression de la double obligation de présentation de deux documents aux aéroports, à savoir un test PCR négatif et un pass vaccinal valide. Pour les voyages par bateau, un seul de ces deux documents est exigé.

Maroc : le comité scientifique favorable à l’allégement du protocole d’entrée

Bien que la situation sanitaire soit en constante amélioration, le Maroc joue encore la carte de la vigilance maximale, en prolongeant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 mai. Certains responsables du secteur sanitaire approuvent cette prudence.

C’est le cas du coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé, Mouad Merabet, qui estime que « la levée définitive des restrictions n’est pas souhaitable pour le moment ».

Pourtant, le membre du Comité scientifique, Saïd Moutaouakil, cité ce mardi par le site Bladi.net, considère qu’il n’existe aucun justificatif pour le maintien des conditions exigées aux voyageurs en provenance de l’étranger.

Selon lui, le comité scientifique est favorable à l’allégement de ces conditions d’entrée au Maroc. Précisant que le gouvernement n’a pas encore tranché à ce propos, il a indiqué tout de même que la « la levée définitive du test n’est pas à exclure ».

Maroc : interrogation autour du maintien du test PCR aux frontières aériennes

Pour sa part, le membre du Comité technique et scientifique, le Pr Moulay Azeddine Ibrahimi, s’interroge sur la raison de la suppression du test PCR pour les voyageurs par voie maritime et son maintien pour les voyageurs par avion.

Dans une déclaration rapportée par le Site Info, il a relevé une contraction dans le maintien de ces mesures. Dans ce sillage, il a expliqué qu’un « voyageur en provenance de New York, avec une escale à Malaga, n’a besoin de présenter qu’une attestation de test PCR négatif ».

Alors que celui qui prend l’avion directement de New York à Casablanca « se doit de présenter les deux documents précités à la fois ». L’escale à Malaga change-t-elle « la nature du virus ou influe-t-il sur l’état de santé du voyageur ? », s’est-il interrogé sur un ton d’ironie.

Ainsi, il arrive à la conclusion que les décisions des autorités font croire à ce que « l’oxygène de l’Espagne est plus sain que le nôtre » ou que « nous voulons soutenir le tourisme et les compagnies aériennes espagnoles ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus