1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Coronavirus : les États-Unis déconseillent de voyager en Algérie
Visas et Immigration

Coronavirus : les États-Unis déconseillent de voyager en Algérie

Le Département d’État américain vient de mettre à jour ses recommandations de voyage vers l’Algérie pour ses citoyens.

Depuis le 1er février 2021, il déconseille fortement de voyager en Algérie, passant ainsi le pays en niveau 4, le niveau le plus haut d’insécurité, soit en statut “ne voyagez pas” en Algérie. Pour quelles raisons le pays est-il devenu aussi infréquentable ?

Sur le site du département d’Etat, la menace et les restrictions liées au covid-19 ainsi que le risque terroriste sont évoqués. Il est étonnant que le covid soit le premier argument, étant donné que les Etats-Unis ont plus de cas de contamination et l‘un des taux de mortalité les plus élevés dans le monde.

Articles en Relation

Il est également surprenant de voir des pays qui enregistrent des taux de contaminations beaucoup plus élevés que l’Algérie ne figurent pas en rouge sur la liste américaine. C’est le cas de la Tunisie, du Maroc, par exemple, mais aussi de nombreux pays européens.

De plus, le Département d’Etat précise que l’Algérie a levé le confinement permettant de reprendre en douceur la vie normale. Ce qui pourrait être rassurant.

Doutes sur les tests de dépistage

En réalité, les Etats-Unis déconseillent à ses ressortissants de se déplacer vers l’Algérie car ils risquent de ne plus pouvoir en revenir. Ce qui inquiète les Etats-Unis c’est le temps nécessaire pour déceler le covid-19.

“Des tests pour le COVID-19 en accord avec le CDC (centre pour le contrôle et la prévention des maladies) sont disponibles mais les résultats ne sont pas disponibles en moins de trois jours. Les voyageurs pourraient subir des retards sur leur retour aux Etats-Unis”, précise le département d’Etat.

Pour se rendre aux Etats-Unis, il est nécessaire de se procurer un test de dépistage virologique négatif au covid-19 de moins de 72 heures. Des délais difficiles, voire impossibles à respecter en Algérie, d’après l’ambassade américaine à Alger, car ils dépendent de l’affluence des personnes se faisant tester, précise-t-elle sur son site.

Menace terroriste

Le département d’Etat en profite pour souligner qu’il reste des poches résiduelles de terrorisme en Algérie, du moins dans quelques régions qu’il cite sur son site. Il déconseille d’approcher les frontières est et sud, aux abords de la Tunisie et de la Libye, ainsi que le Sahara algérien. Il invoque le risque de terrorisme et de kidnapping.

Toutefois, ces derniers conseils ne sont pas nouveaux mais antérieurs à cette mise à jour. Mais jusqu’à 2021, ils n’étaient pas suffisants pour invoquer la menace de niveau 4 et empêcher les citoyens américains de se rendre en Algérie. Seules les régions citées plus haut étaient fortement déconseillées.

L’Algérie, la seule déconseillée dans le Maghreb

Au Maghreb, l’Algérie est le seul pays qui a été placé en niveau 4, pour motif de mauvaise gestion du Covid-19. Le Maroc et la Tunisie ont le niveau en dessous. Pour ces deux pays, il est seulement conseillé de reporter son voyage, s’il n’est pas nécessaire.

Pourtant, le CDC a placé ces deux pays en niveau 4, sur son évaluation des conditions sanitaires. Mais il semblerait qu’il soit moins problématique, pour les Américains, de se rendre et de sortir de la Tunisie et du Maroc.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus