Coronavirus : les nouvelles mesures prises par l’Algérie

Le :

Face au rebond du coronavirus enregistré ces derniers jours en Algérie, le gouvernement a annoncé, ce lundi 29 juin, une série de mesures. But : tenter de freiner la propagation de la maladie.

 

Les autorités ont décidé de reconduire jusqu’au 13 juillet le dispositif actuel de confinement.

 

Ce dispositif concerne « la levée du confinement à domicile pour 19 wilayas et l’instauration d’un confinement à domicile de 20h00 au lendemain 05h00 du matin pour 29 autres wilayas, à savoir : Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M’sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat, El Oued », précise le gouvernement dans un communiqué.

 

Toutefois les walis sont autorisés à prendre des décisions de confinement au niveau local en fonction de la situation sanitaire dans leur wilaya. Ils pourront décider de confiner un quartier ou une commune qui « connaissant des foyers ou des clusters de contamination ».

 

Dans les wilayas les plus touchées, le gouvernement annonce également la suspension pour une durée de 15 jours des activités suivantes : les marchés et souks hebdomadaires, les marchés à bestiaux et les centres commerciaux et les lieux de concentration de commerces.

 

Les services de sécurité ont été instruits pour appliquer avec fermeté les sanctions prévues par la loi, ajoute le communiqué. Les commerces qui ne respectent pas les mesures seront fermés. »Il s’agit d’exiger des commerçants le respect des protocoles de prévention sanitaire, notamment l’obligation du port de masque et la distanciation physique pour toute personne qui accède à l’espace commercial », précise le communiqué.

 

Autre activités interdites : la célébration de mariages et de circoncision « qui constituent actuellement des facteurs aggravants de la propagation de la pandémie.

 

Par ailleurs le gouvernement réinstaure « le port obligatoire du masque dans les véhicules particuliers, que ce soit pour le conducteur ou les autres passagers ».

 

Hier, le président de la République avait ordonné le maintien de la fermeture des frontières terrestres, aériennes et maritimes de l’Algérie jusqu’à la fin de la crise.

 


 

Samira Chibani

Partager sur :
Quoi de neuf ?