1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Covid-19 : le tourisme pointé du doigt en Tunisie
Voyages et Tourisme

Covid-19 : le tourisme pointé du doigt en Tunisie

La Tunisie traverse actuellement une situation sanitaire dramatique. Les nouveaux cas de covid-19 ne cessent d’augmenter, le variant delta est plus que présent sur le territoire et fait des ravages.

Aujourd’hui, la Tunisie est présentée comme le pays africain dont la mortalité due au covid-19 est la plus importante au monde. Pourtant, la Tunisie au début de la pandémie était perçue comme le pays modèle en gestion de crise.

Le pays, jusqu’à l’été dernier, avait pris le parti de fermer ses frontières réduisant fortement le risque de contagion. Les Tunisiens avaient l’un des taux de mortalité les plus faibles au monde : seulement 50 décès entre le début de la pandémie et le mois d’août avaient été comptabilisés.

Articles en Relation

Des chiffres prometteurs qui laissaient croire que la Tunisie était protégée de ce virus qui a plongé de nombreux pays dans le chaos. Mais une année plus tard, la Tunisie est submergée, son système de santé s’effondre, les hôpitaux sont saturés, l’oxygène manque, il est impossible de traiter tous les patients qui affluent.

Le tourisme vilipendé

Comment en est-on arrivé là ? s’interrogent les Tunisiens. Dans la presse tunisienne on a trouvé un coupable : le tourisme. En glanant les médias tunisiens, on découvre plusieurs analyses anglées sur le poids du tourisme dans l’explosion du covid-19.

Articles en Relation

Les acteurs du tourisme qui ont fortement poussé les autorités tunisiennes à rouvrir le pays afin de sauver la saison estivale sont pointés du doigt. La réouverture de la Tunisie au reste du monde dès le 27 juin 2020 aurait enclenché une spirale infernale.

Si l’été s’est déroulé sans impact, c’est au cours du mois de septembre 2020 que la Tunisie a vécu le contre-coup de l’été. Le nombre de nouveaux cas a commencé à grimper dès la rentrée de l’an dernier, faisant le yoyo au fil des mois. Toutefois, la Tunisie a maintenu ses portes ouvertes aux personnes d’origine tunisienne ou les étrangers avec un motif impérieux présentant un test PCR négatif.

Articles en Relation

Les touristes étrangers arrivant par vols charters et voyages organisés étaient également les bienvenus. C’est ce dernier point qui est critiqué, notamment dans un article du média tunisien Nawaat, qui souligne l’éventuel impact de ces voyages en circuit.

Les voyageurs venant via ce type de voyage étaient exemptés de la période d’isolement et du test de dépistage. Le gouvernement tunisien estimait que ces touristes ne se mêlaient pas à la population, alors qu’ils étaient en contact quotidien avec des employés d’infrastructures touristiques ou encore de restauration.

Des restrictions peu rationnelles

La Tunisie a relancé un tourisme très timide depuis l’an dernier, bien loin de son niveau des années précédentes. Les six derniers mois, elle a connu une baisse de 25% de ses bénéfices liés au tourisme, n’autorisant la venue que de touristes testés au préalable ou arrivant de pays ayant une maîtrise de sa pandémie.

Plus qu’une question de reprise du tourisme, c’est surtout la politique de contrôles à l’entrée de la Tunisie qui est remise en question. Nawaat rappelle que les règles n’ont eu de cesse d’évoluer en dépit des éléments scientifiques à propos de la propagation du covid-19.

Le média s’interroge sur les modifications soudaines des listes de pays classés selon leur situation sanitaire, passant aisément d’une zone rouge à une zone verte.  Mais aussi sur la levée du test PCR pour certaines catégories de voyageurs, notamment ceux venant de pays en zone verte. L’isolement de 7 jours demandé aux touristes à l’arrivée était très peu surveillé.

Enfin, durant le mois de juin 2021, la Tunisie avait pris le parti de ne pas demander de tests aux voyageurs vaccinés. Des mesures d’allégement des restrictions afin de motiver les touristes à revenir en Tunisie, la peur d’un test positif à la veille du départ aurait pu dissuader les voyageurs de se rendre dans le pays. Un engagement qui aurait été fortement influencé par les lobbys du tourisme d’après Nawaat. 

La Tunisie a été placée dans plusieurs listes rouges de pays mais, à l’inverse, elle garde ses frontières ouvertes aux touristes étrangers vaccinés et présentant un test PCR négatif de moins de 72h. Malgré la menace de cette nouvelle vague de covid, les touristes continuent d’arriver dans les stations balnéaires tunisiennes.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus