1. Accueil
  2. Divers
  3. Covid-19 : le variant indien détecté en Algérie
Divers

Covid-19 : le variant indien détecté en Algérie

La situation sanitaire devient inquiétante en Algérie. Dans les bilans quotidiens du ministère de la santé, le nombre de contaminations restent faible, autour de 200 cas par jour. Mais dans les hôpitaux, les hospitalisations augmentent et les professionnels de la santé tirent la sonnette d’alarme depuis plusieurs jours.

Plus inquiétant, les contaminations aux différents variants continuent d’augmenter. Pour la première fois, l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) annonce, ce lundi 3 mai dans un communiqué, l’apparition du variant indien. Six cas d’infection à ce variant ont été détectés dans la wilaya de Tipaza, selon l’IPA.

Le variant « détecté en Algérie est de sous-type 2, qui comporte des différences par rapport au mutant Hybride circulant actuellement en Inde (Absence de la mutation E484K) », précise l’Institut Pasteur d’Algérie qui rappelle que la variant indien « est classé par l’OMS comme « variant à suivre », après les variants dits « préoccupants », à savoir les variants britannique, sud-africain et brésilien ».

Nouveaux cas de contamination au variant britannique

En plus des six cas de contamination au variant indien, l’Institut Pasteur d’Algérie annonce 37 nouvelles contaminations au variant britannique dont une majorité (23 cas) a été enregistrée à Alger. L’Algérie compte désormais 180 cas de contaminations au variant anglais.

Aucun nouveau cas du variant nigérian « n’a été détecté à la date de rédaction de ce communiqué (Les recherches étant toujours en cours) », ajoute l’Institut Pasteur d’Algérie.

Les frontières algériennes devraient demeurer fermées

L’apparition de cas du variant indien en Algérie va certainement inciter les autorités algériennes à maintenir le dispositif de fermeture des frontières en place pour au moins quelques semaines supplémentaires.

La seule arme efficace contre les variants demeure le vaccin. Or, l’Algérie est en retard dans sa campagne de vaccination. Seuls quelques milliers de personnes ont été vaccinées depuis janvier dernier.

« Nous sommes dans une situation de détresse vaccinale. Il y a des pays qui sont à 40 % de personnes vaccinées. Ils peuvent revenir à une situation normale. Chez nous, on polémiquera longtemps à ce sujet. Il y a une situation ubuesque. Donc, il faudrait d’abord qu’il y ait des vaccins pour penser à cette éventualité », a expliqué Dr Bekkat Berkani, dans un entretien ce lundi à visa-algerie.com.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus