1. Accueil
  2. Actualités
  3. De fortes taxes et une limitation des visas familiaux pour les expatriés au Koweït
Actualités

De fortes taxes et une limitation des visas familiaux pour les expatriés au Koweït

Le ministère des Affaires économiques du Koweït a proposé une augmentation de 150% des frais de services aux expatriés. Cette démarche vise à réduire le nombre d’expatriés au Koweït.

Le Koweït veut réduire le nombre d’expatriés sur son territoire, en faisant monter les frais exigés aux expatriés de 150 %. Cette démarche vise à remédier au déséquilibre démographique au Koweït où les expatriés constituent près de 70 % de la population.

D’après le Middle East Monitor, le ministère des Affaires économiques du Koweït a proposé une augmentation de 150 % des frais de service aux expatriés.

Ainsi, selon sa proposition, les frais de renouvellement des permis de séjour augmenteraient, ce qui limiterait l’octroi de visas familiaux et doublerait les frais relatifs à l’électricité, à l’éducation, à la santé et aux assurances à partir du mois de septembre.

Le ministère a également suggéré d’arrêter le renouvellement des permis de résidence pour les expatriés de plus de 60 ans, de mettre fin aux exceptions accordées à certaines professions tels que les consultants dans les agences gouvernementales.

Il propose aussi d’augmenter le pourcentage de Koweïtiens travaillant dans les agences d’État et de limiter les communautés d’expatriés à seulement 30 % de la population.

La semaine dernière, le Premier ministre koweïtien, Sabah Al Khaled Al Sabah, a déclaré que son pays souhaitait réduire le nombre d’expatriés à 30 % de la population totale, alors que ce pourcentage est actuellement à 70 %.

Le ministre du Pétrole et ministre intérimaire de l’Électricité et de l’Eau, le Dr Khaled Al Fadil, a également annoncé que l’État du Golfe n’embauchera plus de travailleurs expatriés dans la société d’État Kuwait Petroleum Corporation (KPC) et ses filiales pour l’année 2020-2021.

L’économie du Koweït a été durement touchée par la chute mondiale des prix du pétrole suite à l’épidémie de coronavirus. Plus tôt ce mois-ci, le cabinet koweïtien a accepté de réduire les budgets gouvernementaux d’au moins 20 % pour l’année fiscale 2020-2021.


Par : S. Dj.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus