1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Des Algériens interdits de voyager en France, des familles séparées
Visas et Immigration

Des Algériens interdits de voyager en France, des familles séparées

En France, la procédure pour le regroupement familial relève d’un véritable parcours du combattant. Cette procédure concerne les étrangers résidents en France qui souhaitent faire venir leurs familles depuis l’étranger. Elle est longue et difficile.

Parfois, l’étranger doit s’y prendre à plusieurs reprises. Pour que son dossier soit accepté, il doit prouver qu’il est capable d’accueillir et de faire vivre une famille en France : posséder un logement confortable, un emploi stable, ne pas avoir d’antécédents judiciaires…

Une fois l’autorisation obtenue, le conjoint résident à l’étranger doit faire une demande de visa d’installation, le fameux visa D. Là encore, la démarche peut durer plusieurs mois.

Articles en Relation

Visa D pour le regroupement familial

Une fois le visa accordé, le conjoint doit se rendre dans les meilleurs délais en France. Il dispose alors d’un délai de trois mois pour prendre un rendez-vous en préfecture en vue d’obtenir un titre de séjour.

Durant toute l’année 2020, les autorités françaises avaient refusé de délivrer des visas D pour les bénéficiaires du regroupement familial. Il a fallu attendre fin janvier 2021 et la décision du Conseil d’État français pour que la délivrance de ce type de visas reprenne.

Articles en Relation

Mais la joie des Algériens concernés par cette procédure a été de courte durée. Depuis la mi-février, les autorités algériennes exigent, en plus du visa D, « une autorisation de sortie du territoire nationale » délivré par le ministère de l’Intérieur.

Une mesure qui concerne aussi d’autres catégories d’Algériens

Cette mesure s’applique également aux conjoints de Français et aux étudiants dans certains pays, comme le Canada. Sans ce document, les voyageurs sont systématiquement refoulés. Or, cette attestation est difficile à obtenir, comme l’indiquent de nombreux témoignages de personnes concernées.

Ils seraient plusieurs centaines à être dans cette situation. C’est autant de familles séparées. Ce sont également des enfants privés de l’un des deux parents et perturbés dans leur scolarité.

Les autorités algériennes n’ont pas expliqué les raisons de cette décision qui suscite beaucoup d’interrogations. Si la suspension des vols de rapatriement vers l’Algérie depuis le 1er mars peut s’expliquer par des raisons sanitaires (empêcher l’introduction des nouveaux variants du coronavirus), interdire à des Algériens de partir rejoindre leurs familles à l’étranger est incompréhensible.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus