1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Diaspora algérienne : une association soutient la fermeture des frontières
Air Algérie

Diaspora algérienne : une association soutient la fermeture des frontières

À l’approche de la fête de l’Aïd el Fitr, la communauté algérienne établie à l’étranger espérait voir reprendre les vols de rapatriement de la compagnie aérienne Air Algérie, suspendus depuis le 1er mars dernier.

Du côté des autorités, c’est silence radio depuis plusieurs semaines. La progression des variants est avancée comme motif au maintien de la fermeture et à la suspension des vols de rapatriement.

Alors que des organisations, représentant la communauté algérienne dans plusieurs pays, ont appelé les autorités à revoir leur politique en ce qui concerne la fermeture des frontières, l’Association Action citoyenne des Algériens à l’étranger (ACAE ), basée à Marseille, appelle la communauté algérienne à l’étranger à faire preuve de patience face à la fermeture décidée par les pouvoirs publics.

L’ACAE appelle les Algériens de l’étranger à patienter

« Chaque pays a choisi sa stratégie, alors quand on voit les chiffres de l’épidémie en Algérie, peut-être que la fermeture des frontières était la bonne décision à prendre », a réagi l’ACAE dans des déclarations reprises par le quotidien Liberté.

« Le programme de rapatriement consistait en de simples tests de dépistage PCR, puis le pays a préféré fermer les frontières et annuler le programme pour protéger les 45 millions d’Algériens », rappelle Youcef Bouabboune, membre de l’ACAE.

Il appelle les Algériens établis à l’étranger à se montrer patients et attendre l’amélioration de la situation et l’avancée de la vaccination en Algérie. « L’essentiel est de protéger la population algérienne. Il faudra donc attendre une amélioration significative, voire la vaccination d’une majorité de la population avant de pouvoir rouvrir les frontières de l’Algérie », a-t-il expliqué.

Les propositions de Hafid Derradji

Se joignant aux appels de plusieurs organisations de la diaspora, le célèbre journaliste et commentateur sportif Hafid Derradji n’a pas manqué de formuler quelques propositions pour plus de souplesse au niveau des frontières.

Hafid Derradji appelle les autorités à classer les pays au cas par cas et ne pas les mettre tous sur le même pied d’égalité citant comme exemple les pays européens où la situation est encore inquiétante en les comparant avec le Qatar qui a atteint un taux élevé de vaccination.

Tout en disant comprendre la volonté de protéger les citoyens contre la progression du virus, Hafid Derradji appelle quand même à revoir « le système des autorisations et considérer le Qatar comme zone ”verte” avec laquelle un test PCR et une période d’isolement pourraient s’avérer suffisants ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus