1. Accueil
  2. Taux de Change
  3. Dinar sur le marché parallèle : plus de vol Air Algérie mais l’euro recule
Taux de Change

Dinar sur le marché parallèle : plus de vol Air Algérie mais l’euro recule

Depuis mars 2020, le marché parallèle de la devise en Algérie tourne au ralenti et la dégringolade du dinar algérien régulièrement annoncée n’a pas eu lieu. L’euro, principale devise échangée au Square Port Saïd, fait du surplace, oscillant entre 200 et 210 dinars algériens.

Pourtant, dans les cotations interbancaires officielles, le dinar algérien a perdu beaucoup de valeur depuis mars 2020. Il s’est fortement déprécié à la fois face à l’euro et face au dollar.

Nouveau record pour le dollar face au dinar algérien

Dans les cotations publiées ce lundi 23 août par la Banque d’Algérie, le dollar s’échangeait à 135,88 dinars.

Articles en Relation

D’ailleurs, le dinar vient d’enregistrer un nouveau record à la baisse face au billet vert américain. Dans les cotations publiées ce mercredi 25 août par la Banque d’Algérie, le dollar s’échange à 135,41 dinars. L’euro est à 159,28 dinars algériens.

Cette semaine, un autre facteur est venu favoriser la baisse du dinar sur le marché noir de la devise. Il s’agit de l’annonce d’une forte augmentation des vols internationaux. À compter de samedi prochain, 64 vols internationaux seront opérés par semaine, dont la moitié par Air Algérie.

L’euro baisse face au dinar sur le marché noir

Qui dit vols internationaux dit plus de voyageurs et donc plus de demande sur les devises. Mais hier l’euro a même baissé sur le marché parallèle, repassant sous la barre des 210 dinars algériens.

Un cambiste avance une explication : « L’augmentation du nombre de vols va générer une hausse de l’offre sur le marché parallèle, avec l’arrivée attendue de dizaines de milliers d’Algériens de l’étranger. Les départs d’Algérie vers l’Europe seront moins nombreux. Hormis pour les étudiants et les renouvellements, les pays européens ne délivrent toujours pas de visas touristiques et imposent des restrictions notamment via la vaccination ».

Par ailleurs, en raison de la crise sanitaire et économique actuelle en Algérie, les acheteurs de devises traditionnels (essentiellement des importateurs notamment) sont nettement moins nombreux et la consommation est en berne. « Les commerçants algériens parlent de leur pire mois d’août depuis plus de 20 ans », résume le cambiste.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus