1. Accueil
  2. Divers
  3. DZ in Dubaï, la première télé-réalité algérienne
Divers

DZ in Dubaï, la première télé-réalité algérienne

Les réseaux sociaux ont pu découvrir cette semaine l’annonce d’un nouveau programme de télévision basé sur le concept de “télé-réalité” réunissant uniquement des candidats algériens qu’ils vivent en Algérie ou issus de la diaspora.

Ce projet inédit suscite toutefois des inquiétudes. Malgré son originalité, il a été mal accueilli par le public algérien.

Des candidats choisis pour leur influence web

L’émission a essentiellement sélectionné des candidats dont l’audience est importante sur les réseaux sociaux. Elle sera présentée par Sarah Fraisou, une une influenceuse suivie par presque 2 millions de personnes sur Instagram.

Le casting est mixte mais surtout composé de jeunes hommes et femmes mannequins, ambassadeurs de marques ou encore des créateurs de contenus sur le Web. On trouve également d’anciennes ambassadrices de beauté, comme Chanez Belaïd, ancienne Miss Algérie en ou encore Melissa Ait Ali, Miss Amazigh du monde 2018.

L’émission verra sûrement la participation des chanteurs Kader Japonais et Soolking que l’on a vu dans les stories des candidats sur Instagram. A minima les deux célébrités algériennes soutiennent de tout cœur ce programme. Pour l’heure, ce sont les seules personnalités qui ont affiché publiquement leur investissement dans ce programme original.

Tournage à Dubaï

Dz In Dubaï est donc la première télé-réalité algérienne. Si le casting est algérien, le tournage a été fait à Dubaï, devenue une sorte de capitale des influenceurs Web du monde entier. De nombreuses stars de la télé-réalité venues d’Europe ont choisi d’élire domicile à Dubaï pour son image de marque, ses paysages, son animation et sa facilité d’accès en cette période de covid.

Le choix du lieu n’a pas été motivé par la production mais on imagine que l’envie de créer une image de rêve auprès des futurs téléspectateurs a été décisionnelle. Toutefois, au moment où les voyages sont impossibles pour les Algériens, ce choix de montrer des candidats vivre une vie de rêve aux Emirats arabes unis n’a pas été du goût de tout le monde.

Les candidats seront réunis sous le même toit pendant plusieurs semaines et devront participer à des compétitions pour remporter des prix au profit de l’association caritative algérienne Rana Nawyine Elkhir. Mis à part ces maigres éléments, on ne sait pas vraiment ce que les personnages de l’émission devront affronter ou partager, et quelle forme prendra l’émission.

Un boycott de l’émission lancé sur twitter

Ce programme destiné à un public jeune et algérien risque de ne pas trouver l’audience espérée. Malgré une stratégie de visibilité rodée, les premières annonces du programme sur les réseaux sociaux ont eu l’effet inverse. Une pluie de critiques est tombée sur le réseau Twitter. Un hashtag #boycottlesdzindubaï a même été lancé alors que l’émission vient à peine de terminer son tournage.

Le fond et la forme de l’émission semblent agacer les internautes qui critiquent un programme qui n’est pas à leur image. Les quelques vidéos témoignages postées par les candidats de la télé-réalité promettent des rires mais aussi beaucoup “de clashs”. Les internautes refusent donc d’être représentés par des candidats qui jouent le jeu de la dispute. Aussi, ils accusent le programme de ne pas défendre les valeurs ou encore le patrimoine algérien. En tant que première émission tournée à l’étranger, les internautes auraient souhaité que la culture algérienne soit défendue au lieu de mettre en avant des querelles entre influenceurs web.

Le casting semble également fortement déplaire, puisqu’il mélange des candidats venus de toute l’Algérie mais aussi de l’étranger. L’ancienne rivalité entre habitants de l’Algérie et enfants d’immigrés a été déterrée, les premiers accusant les seconds de réinventer l’image de l’Algérie actuelle, ne se limitant pas seulement à l’image d’Épinal “du bled” qu’ont des membres de la diaspora algérienne.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus