1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. En France, Air Algérie promet des “prix agressifs”
Air Algérie

En France, Air Algérie promet des “prix agressifs”

Depuis le début de la saison estivale, marquée par une forte reprise des vols entre la France et l’Algérie, la question des prix des billets a été constamment soulevée. Air Algérie, qui a été au cœur de vives polémiques à ce propos, compte-t-elle se ressaisir cet hiver ?

Durant cet été 2022, des centaines de milliers d’Algériens de France ont pu regagner le pays pour retrouver leurs familles après plus de deux ans d’absence en raison de la pandémie de Covid-19.

Un retour pourtant marqué par de vives polémiques, notamment à propos des prix des billets jugés excessivement chers. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui n’ont pas pu voyager pour cette raison.

Avion Air Algérie – APS

La forte demande, enregistrée depuis l’annonce du renforcement des programmes de vols en mai dernier, est l’une des raisons derrière cette hausse, notamment si l’on se fie à l’équation commerciale l’offre et la demande. Mais pas que ça.

Vols France – Algérie : les prix baisseront-ils durant la période d’après-saison ?

Après deux ans de restrictions, les compagnies aériennes, qui sont avant tout des sociétés commerciales, ont pleinement profité de l’aubaine de cette reprise, pour rattraper le temps perdu et renflouer leurs caisses.

Air Algérie ne fait pas l’exception, bien qu’elle aurait pu faire des efforts pour forcer ses concurrentes à proposer des tarifs un peu plus cléments pour permettre aux membres de la diaspora de retrouver leurs habitudes d’avant la crise sanitaire.

Maintenant que l’été est désormais derrière nous, l’on s’attend à un retour à la normale imminent, tant sur le plan du déploiement qu’au niveau des tarifications proposées. En effet, Air Algérie compte se déployer davantage sur le réseau France et même de proposer des prix “agressifs”.

Selon le représentant général France-Nord d’Air Algérie, Zohir Houaoui, cité jeudi 15 septembre par le journal français La Tribune, la compagnie aérienne nationale algérienne aspire à reprendre une activité similaire à celle de 2019 dès le mois d’octobre prochain.

Air Algérie compte adopter une politique tarifaire « assez agressive »

Si, durant cet été, le pavillon national a pu opérer à hauteur de 60 % de son programme habituel, soit 171 vols par semaine, il se dit désormais prêt “pour poursuivre cette montée en puissance pour aller vers 230 à 240 vols hebdomadaires cet hiver”.

Une ambition qui devra être concrétisée grâce à plusieurs démarches et mesures entreprises par la compagnie. Il s’agit, selon le même intervenant, de l’ouverture de trois nouvelles destinations en France et d’une politique tarifaire « assez agressive ». Dans la foulée, Air Algérie compte également développer son hub sur Alger, mais aussi desservir le Moyen-Orient et surtout l’Afrique.

Ainsi, tout porte à croire que, durant l’hiver prochain, les billets d’avion entre la France et l’Algérie, dans les deux sens, retrouveront leurs prix de référence, longtemps revendiqués durant la saison estivale. Et si Air Algérie s’y met, ses concurrentes devront aussi la suivre dans cette démarche au grand bonheur de la communauté algérienne.

Dans un énième appel à ne plus “prendre les clients comme des otages”, le député des Algériens de France s’est réjoui d’une récente offre d’ASL Airlines entre l’Algérie et la France à 70 euros “qui s’approche du prix de référence”.

En attendant la réponse du Premier ministre à ma correspondance de juin 2022 concernant les prix exorbitants des billets (…) voici ASL qui s’approche du prix de référence que j’ai précisé dans mes différentes interventions“, a-t-il écrit sur sa page Facebook.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus