1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Espagne : prison ferme pour un Algérien qui a menacé des policiers avec une machette
Visas et Immigration

Espagne : prison ferme pour un Algérien qui a menacé des policiers avec une machette

Un ressortissant algérien a été condamné par un tribunal de Saragosse, en Espagne, pour avoir menacé des policiers avec une machette de 43 cm.

En Espagne, un ressortissant algérien a été condamné à trois ans et demi de prison pour avoir menacé des agents de police à l’aide d’une machette de 43 cm, rapporte, ce mardi 10 novembre, le journal espagnol, Heraldo.es.

Les faits remontent à juin 2019. L’homme d’origine algérienne était impliqué dans une rixe avec plusieurs autres individus s’échangeant les coups et les projectiles au petit matin.

Quand les policiers arrivent au portail du n°76, rue Pignatelli à Saragosse, ils somment l’accusé de s’arrêter. Ce dernier sort alors une machette de 43 cm qu’il cachait derrière son dos et commence à crier : « Je vais vous tuer », détaille la même source.

L’individu se dirige vers l’un des policiers et commence à agiter sa grande machette de sa main droite. Les policiers réagissent et lui tirent dessus au niveau des genoux. Tombé par terre, l’Algérien est maîtrisé par les policiers et interpellé.

Quatre Algériens arrêtés pour agression à l’arme blanche

Le tribunal a mis en doute l’intention de tuer chez l’agresseur, thèse défendue par l’accusation. Le juge a émis des réserves affirmant qu’à aucun moment l’arme blanche n’a pu atteindre des parties vitales ou même sensibles du corps de l’agent ni même ses vêtements, selon le récit du procès fait par le journal Héraldo.es.

Le magistrat a également considéré que les menaces proférées par l’Algérien de 38 ans ne suffisaient pas pour prouver son intention de tuer. Les policiers ayant eux même déclaré dans leurs dépositions que l’accusé avait l’intention de les blesser.

Le parquet a retenu l’atteinte à l’autorité comme accusation alors que l’avocat des victimes demandait à ce qu’il soit jugé pour tentative d’homicide ce qui lui aurait valu une peine pouvant atteindre dix ans de prison. A cause de la situation sanitaire exceptionnelle, les magistrats ont refusé  de remplacer la peine de prison par une décision d’expulsion vers l’Algérie, indique la même source.

Toujours à Saragosse, quatre Algériens avaient été arrêtés la semaine dernière pour agression à l’arme blanche.

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus