1. Accueil
  2. Actualités
  3. Espagne : un Algérien rend un portefeuille contenant de l’argent à son propriétaire
Actualités

Espagne : un Algérien rend un portefeuille contenant de l’argent à son propriétaire

Un ressortissant algérien, père de famille au chômage vivant en Espagne, a trouvé un portefeuille contenant une somme d’argent mais il l’a rendu à son propriétaire.

Zahir Arara, un ressortissant algérien âgé de 40, est sorti de l’anonymat cette semaine en Espagne, grâce à son sens de l’honnêteté et son humilité. Père de trois petites filles, Zahir est au chômage tout comme son épouse.

Il vit depuis dix ans en Espagne dans la ville de Castello. Mais ses conditions financières difficiles ne l’ont pas empêché de remettre à la police un portefeuille contenant 1130 euros, rapporte, ce vendredi 20 novembre, le journal espagnol El Periodico Méditerraneo.

« Ce n’est pas à moi. Je ne pouvais pas dépenser cet argent et continuer à vivre comme si de rien n’était », a réagi Zahir. Décrit comme un citoyen modèle, l’Algérien raconte qu’il a trouvé le portefeuille au sol alors qu’il marchait tranquillement dans la rue. Il s’est dit qu’il n’y avait pas meilleure solution que de le remettre au commissariat.

Le propriétaire de l’argent n’y croyait pas

Pour un chômeur en besoin d’argent pour nourrir sa petite famille, 1130 euros ce n’est pas rien surtout en cette période de crise sanitaire où les opportunités d’emploi sont rares. Mais pour Zahir Arara, « c’est une question de principes, pas une question d’argent ».

Le propriétaire du portefeuille, José Manuel Ibanez, a été surpris qu’on lui rende son argent. Il n’a pas cru quand les policiers l’ont appelé pour l’informer que son argent avait été retrouvé.

L’homme de 71 ans n’a pas tari d’éloges le père de famille algérien. « Cet homme est très humble et a beaucoup d’honneur », a-t-il dit à propos de Zahir Arara. José Manuel révèle que l’Algérien a juste accepté qu’il l’invite à prendre un café et ne veut rien d’autre.

« Son geste est d’autant plus louable quand on sait qu’il est sans emploi et qu’il doit se débrouiller pour s’occuper de sa famille », ajoute le septuagénaire.

Couvert d’éloges, Zahir Arara trouve son geste normal et conforme à l’éducation qu’il a reçue de ses parents. L’Algérien espère que « cette histoire pouvait aider la jeune génération ou chasser les préjugés sur la communauté maghrébine ».

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus