1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Expatriée en France, elle veut revenir en Algérie
Visas et Immigration

Expatriée en France, elle veut revenir en Algérie

S’installer en France est le projet de beaucoup d’Algériens. Si certains finissent par rester au pays, d’autres sautent le pas et rejoignent l’Hexagone, en quête d’une vie meilleure qu’ils ont parfois surestimée.

Si certains n’ont pas froid aux yeux, partent avec un simple visa touristique et finissent dans l’illégalité, nombreux sont les Algériens qui jettent l’ancre en France pour regroupement familial, études, ou pour un travail sérieux.

France : le message poignant d’une expatriée algérienne qui a le mal du pays

C’est le cas d’une jeune Algérienne qui a publié un témoignage déchirant sur la page Facebook Étudiants et Cadres Algériens en France, indiquant qu’elle “vient d’arriver à Nancy (nord-est de la France) pour un CDI” mais qu’elle a du mal à s’adapter.

Bien que la garantie d’un emploi stable soit le rêve de beaucoup d’Algériens, voire même de Français, pour la jeune fille, il s’agit d’un véritable cauchemar. La cause ? La solitude, le détachement de sa famille et l’éloignement de sa terre natale.

Avant de venir, j’imaginais la belle vie ici, sauf que maintenant la solitude me tue. Je me retrouve seule H24 7j/7 et je n’arrive pas à supporter cette situation”, confie la jeune Algérienne fraîchement installée en France, qui ne cache pas “qu’elle déprime”.

S’installer en France quand on vient du bled : le mal du pays

Confrontés à la réalité, les attentes de beaucoup d’étrangers finissent en éclats dès leur arrivée en France. Il s’agit de deux ambiances différentes et s’adapter au mode de vie occidental peut s’avérer pour certains un véritable parcours de combattant, surtout lorsqu’on passe d’un entourage familial à une solitude cuisante.

La jeune salariée ayant décroché son CDI en France va même jusqu’à regretter son ancien poste en Algérie. “Je regrette d’avoir laissé ma famille en Algérie, mes amies et mon travail, exactement le même que j’ai ici”, indique-t-elle. Elle ajoute qu’elle avait “une très bonne situation en Algérie”, soit un travail stable et un bon salaire.

Young people having business meeting in modern office

Aujourd’hui, malgré sa très bonne situation en France, cette jeune Algérienne souffre de solitude et ne voit plus l’intérêt d’avoir quitté son pays. “Maintenant, je mange seule, je sors seule, je fais tout toute seule” déplore-t-elle. Se sentant en terre étrangère, l’Algérienne songe à faire marche arrière. “Je pense que je vais revenir chez moi, car cette vie n’est pas faite pour moi !”, conclut-elle son message tout en demandant conseil aux internautes.

Rester en France ou revenir en Algérie : le dilemme des expatriés

Dans les commentaires en réponse à la publication de la jeune fille, on peut lire beaucoup de compréhension. Certains internautes affirment que la période des 3 premiers mois, voire de la première année, est toujours difficile, mais qu’il faut persévérer, car cela vaut le coup.

On est tous passés par là. Certes, c’est dur de vivre seule, mais avec le temps, tu vas t’adapter à ta nouvelle vie”, écrit une femme qui conseille à la jeune Algérienne de se trouver des passe-temps qui vont lui permettre de lier de nouvelles connaissances.

Un autre internaute solidaire lui prodigue un conseil précis en invitant la jeune Algérienne à aller au marché de Vandœuvre-lès-Nancy, ou elle pourra “retrouver l’ambiance du Bled” qui lui manque tant.

Au bout du compte, rester en France ou revenir en Algérie est un choix purement “personnel”, comme le rappelle très justement un autre internaute. Ce choix est lié à plusieurs facteurs culturels, familiaux, sociaux et économiques qui varient en fonction de la situation qui s’offre à nous dans un pays ou dans l’autre.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus