1. Accueil
  2. Divers
  3. Féminicide en France : un Algérien au profil « inquiétant » recherché
Divers

Féminicide en France : un Algérien au profil « inquiétant » recherché

Le quartier de la Petite Hollande, à Montbéliard, dans l’est de la France, a été secoué vendredi soir par la découverte du corps sans vie d’une femme.

Les résultats de l’autopsie pratiquée sur le corps de la victime ont révélé que cette dernière a subi des violences, rapportent plusieurs médias locaux.

Depuis, les soupçons se tournent vers son compagnon. Ce dernier, un Algérien âgé de 41 ans, possèderait un profil « inquiétant » et surtout des antécédents de violences contre les femmes, selon le journal L’Est Républicain.

Victime de graves lésions internes

C’est après l’autopsie réalisée par l’institut médico-légal de Besançon que l’origine criminelle du décès de la jeune femme a pu être établie. Elle a été victime « de graves lésions internes », selon les précisions du procureur de la République.

La relation entre l’auteur présumé du crime et sa victime n’avait pas encore été officialisé selon les proches de la jeune femme âgée de 27 ans. Ils ne vivaient pas encore ensemble. Cependant, l’assassin présumé était très amoureux de la jeune femme. « Il était simplement fou d’elle », révèle d’ailleurs un proche de la victime.

Les enquêteurs sont à la recherche de l’individu en question dont le profil est maintenant dressé, selon l’Est Républicain. Ce n’est pas la première fois qu’il se fait connaître dans ce registre des violences conjugales. Il a déjà été condamné à de la prison ferme pour avoir violenté sa compagne en 2005.

Deux ans plus tard, il avait failli tuer une autre compagne après une soirée passée dans un hôtel à Montbéliard. Victime de coups à la tête, elle a vécu avec une cécité pendant un certain temps.

Un Algérien au casier judiciaire chargé

Des sources proches de cette affaire se souviennent d’un homme particulièrement dangereux, selon L’Est Républicain.

Originaire de la ville d’Ain El Beida, dans l’Est de l’Algérie, l’homme a par ailleurs un casier judiciaire assez rempli. Il a été condamné à 36 reprises par la justice pour des affaires de violences conjugales ainsi que pour des faits de vols et de recels.

Ce dernier affirmait durant ses passages devant la justice qu’il souffrait de Cleptomanie, un trouble psychique qui se caractérise par une obsession à voler des objets. Son avocat avait d’ailleurs sollicité une expertise psychiatrique, qui a été refusée par le tribunal de Montbéliard.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus