1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Fermeture des frontières algériennes : c’est parti pour durer
Air Algérie

Fermeture des frontières algériennes : c’est parti pour durer

Les frontières algériennes sont fermées depuis le 17 mars et les vols de la compagnie aérienne Air Algérie sont suspendus depuis la même date. Huit mois après, la perspective d’une reprise des vols s’éloigne. Explications.

Cela fait huit mois depuis que les frontières de l’Algérie sont fermées et les vols d’Air Algérie suspendus. La décision a été prise le 17 mars dernier, en même temps que la majorité des pays, dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus. L’épidémie était à ses débuts en Europe et dans le Maghreb et tout le monde tablait sur un retour à la normale avant l’été.

Mais le virus s’est révélé bien plus coriace qu’espéré. Après une légère accalmie cet été, les contaminations ont repris. L’Europe fait face à une deuxième vague. L’Algérie connaît depuis le début du mois de novembre une hausse record des cas de contamination. Des chiffres jamais atteints depuis le début de la crise sanitaire ont été enregistrés ces derniers jours.

La hausse des cas a poussé les autorités à durcir les mesures sanitaires. Hier, le gouvernement a élargi le couvre-feu nocturne à 32 wilayas. Les autorités ont également décidé la fermeture des plages et des lieux de loisirs. Plusieurs activités commerciales ne sont plus autorisées à exercer au-delà de 15h. Le gouvernement veut contenir cette deuxième vague du virus qui touche le pays depuis le début de ce mois.

Quid de la réouverture des frontières ?

Alors que des voix se sont élevées pour réclamer la réouverture des frontières pour permettre aux Algériens résidant à l’étranger de regagner le pays, force est de constater que cette possibilité est pour le moment à exclure au vu de l’évolution de la situation sanitaire aussi bien en Algérie que dans les pays du voisinage.

Selon les échos qui nous parviennent de l’aéroport d’Alger, l’hypothèse d’une réouverture des frontières n’est pas à l’ordre du jour pour le moment. Du côté des compagnies aériennes, on est « presque » catégorique. La fermeture des frontières risque de durer encore longtemps.

Quand les cas étaient à la baisse en octobre dernier, une date de réouverture avait circulé dans les allées de l’aéroport. On parlait avec insistance sur le 15 décembre comme date de reprise des vols. Mais avec la détérioration de la situation qui a commencé depuis deux semaines, nos interlocuteurs se montrent sceptiques. Il est difficile d’imaginer un retour à la normale dans l’état actuel des choses.

L’Europe se barricade

Il n’y a pas qu’en Algérie où la situation sanitaire risque d’empêcher une reprise des vols. L’Europe connaît également une deuxième vague du virus qui a obligé plusieurs pays dont la France et l’Allemagne à décider un retour du confinement. Devant cet état de fait, la fermeture des frontières ne dépend pas uniquement des autorités algériennes. Même de l’autre rive de la méditerranée, la situation peut encore durer des mois, selon l’AFP.

En Allemagne, les mesures restrictives pourraient durer encore « pendant au moins les quatre ou cinq prochains mois », d’après le ministre allemand de l’économie Peter Altmaier. Le premier ministre français, Jean Castex, a abordé dans le même sens. « Il va falloir vivre plus longtemps avec le virus », prévient-il.

Air Algérie : vers une nouvelle opération de rapatriement ?

Toujours d’après les rares informations qui parviennent de l’aéroport d’Alger, les vols de rapatriement pourraient reprendre bientôt. « Il n’y a rien d’officiel ni de confirmé », souligne toutefois une de nos sources. La précision est de taille, car le dernier mot revient aux hautes autorités du pays.

Amira Selim, députée de l’émigration pour la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord, a confié à Echourouk News, dimanche 15 novembre, que plusieurs services consulaires algériens au Moyen-Orient étaient en train de préparer l’organisation des vols de rapatriement.

La compagnie Air Algérie assure ce type de vols depuis la fermeture des frontières. Le dernier vol remonte au 11 septembre au départ de Paris-Orly.

La semaine dernière, le consulat général d’Algérie à Dubaï avait annoncé le début des inscriptions pour les personnes en situation d’urgence médicale en vue de l’organisation d’une opération de rapatriement.

Deux autres députés de l’immigration, Noureddine Belmeddah et Samir Chaâbna, ont également constaté à l’aéroport d’Alger une certaine préparation à une reprise des vols. Comme la situation sanitaire ne permet pas un retour à la normale, tout porte à croire à un retour des vols de rapatriement.

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus