1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. France – Algérie : les voyages, victimes des tensions politiques ?
Voyages et Tourisme

France – Algérie : les voyages, victimes des tensions politiques ?

Depuis la fin de la semaine dernière, l’Algérie est classée dans la liste verte du Qatar pour les voyages. Les Algériens vaccinés avec l’un des quatre vaccins approuvés par l’émirat (Pfizer, Moderna, Jansen et AstraZeneca) peuvent voyager sans restriction. Ceux qui ont reçu Sinovac ou Spoutnik V doivent compléter leur schéma vaccinal.

Le Qatar est le deuxième pays à classer l’Algérie dans sa liste verte cette semaine. Le Royaume-Uni a également sorti l’Algérie de la liste orange.

Ces décisions sont liées à l’évolution positive de la situation sanitaire en Algérie. Les chiffres officiellement (autour de 100 nouveaux cas par jour actuellement) le montrent. La situation dans les hôpitaux aussi, avec une nette amélioration à travers tout le pays.

Articles en Relation

Le programme de vols inchangé depuis fin août

Curieusement, cette amélioration de la situation sanitaire n’est pas prise en compte par deux pays : la France et…l’Algérie elle-même.

En effet, les autorités algériennes n’ont pas modifié le programme de vols depuis le 28 août dernier. Un programme mis en place en pleine période de pic des contaminations au covid-19 et limité à 64 dessertes par semaine, toutes destinations confondues. Les frontières maritimes et terrestres restent fermées depuis mars 2020.

Avec la France, principale destination pour les Algériens, les vols sont limités à 48 par semaine, partagées entre Air Algérie et les compagnies aériennes françaises. C’est très peu au regard de la forte demande. Malgré les critiques et les protestations, le programme reste inchangé. Une situation qui pourrait durer encore longtemps.

La France reste fermée aux Algériens

De son côté, la France ne fait rien pour améliorer les choses. En septembre, elle a annoncé reconnaître, sous conditions, les vaccins approuvés par l’OMS. Parmi ces vaccins figurent Sinovac, largement utilisé en Algérie.

Mais les conditions imposées (obligation de recevoir une troisième dose d’un vaccin à ARN Messager avant le voyage) sont inapplicables en Algérie. En effet, Pfizer et Moderna, les deux vaccins à ARN Messager, ne sont pas autorisés en Algérie.

Bras de fer algéro-français

En revanche, la mesure française profitera bien au Maroc et à la Tunisie, deux pays qui ont reçu des doses des deux vaccins à ARN Messager.

Par ailleurs, la France continue de maintenir l’Algérie sur sa liste rouge malgré l’amélioration de la situation sanitaire. Un classement synonyme notamment d’une quarantaine obligatoire de 10 jours sous surveillance policière.

En refusant d’augmenter le nombre de vols, d’un côté, et d’assouplir les conditions de voyage de l’autre, l’Algérie et la France semblent se livrer à un bras de fer qui ne dit pas son nom.

Un bras qui intervient dans un contexte de tension diplomatiques entre les deux pays, avec une volonté française de réduire les visas et de revoir la politique migratoire. Un bras de fer dont les premières victimes sont les Algériens de France, dont une partie de binationaux.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus