1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. France : des appels à durcir les lois sur l’immigration
Visas et Immigration

France : des appels à durcir les lois sur l’immigration

La droite française a appelé, ce vendredi 30 octobre, à durcir la lutte contre l’immigration et à revoir les conditions d’attribution des visas, au lendemain de l’attaque au couteau à Nice commis par un jeune Tunisien qui venait d’arriver en France, rapporte l’agence AFP.

« Le problème de l’immigration et de son contrôle doit être posé, nous avons des propositions pour le renforcer », a affirmé le président des Républicains Christian Jacob, en estimant qu’« il faudra faire évoluer les textes”.

« On voit bien qu’aujourd’hui on ne peut pas aborder ces sujets (du terrorisme et de l’islamisme) sans poser celui de l’immigration », a-t-il expliqué. « Depuis trois semaines, trois attentats, une tentative stoppée de justesse hier à Lyon, quatre fois des étrangers », a-t-il énuméré.

Christian Jacob a notamment rappelé la proposition LR de « quotas d’immigration qui soient votés à l’Assemblée nationale, publiquement, après avoir consulté les fédérations professionnelles ».

Procédures d’asile et visas

Il a également réclamé des « tests osseux pour s’assurer d’abord que les mineurs que nous accueillons sont effectivement mineurs et mineurs isolés ».

« L’année dernière, quasiment 500.000 personnes sont rentrées en France, nous ne pouvons plus accepter cette immigration », a jugé sur France Info le député LR des Alpes maritimes Eric Ciotti qui a « demandé au président de la République un moratoire pour les procédures d’asile et pour l’octroi de visas en provenance de ces pays qui nous menacent ».

« On a donné asile à nos ennemis », s’est indignée sur France Info la présidente (Libres, ex-LR) de la région Ile-de-France Valérie Pécresse en rappelant que « c’est un Tunisien en situation irrégulière qui aurait dû être expulsé par les autorités italiennes qui a fini par arriver à Nice pour commettre son sinistre forfait ».

« La première des choses, c’est évidemment que tous les étrangers qui aujourd’hui sont radicalisés, fichés par l’antiterrorisme, soient expulsés de notre pays », a-t-elle réclamé en souhaitant que cette “décision de justice puisse être remplacée par une décision administrative sous le contrôle du juge ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus