1. Accueil
  2. Divers
  3. France : deux Algériens condamnés pour mariage blanc
Divers

France : deux Algériens condamnés pour mariage blanc

En France, le mariage blanc est l’un des subterfuges adoptés par les étrangers en situation irrégulière afin d’obtenir un titre de séjour. Les cas de ces faux mariages finissent parfois en justice, et c’est ce qui est arrivé à deux Algériens en situation irrégulière en France.

Mardi 5 juillet, le tribunal de Cherbourg-en-Cotentin, une commune située dans le département de la Manche en région de Normandie, a traité deux affaires de mariage de complaisance impliquant deux Algériens sans papiers.

Selon le journal local La Presse de la Manche, l’un des deux Algériens impliqués, âgé de 37 ans, est arrivé sur le sol français il y a quatre ans dans l’espoir d’un meilleur avenir. Alors qu’il ne pouvait pas décrocher un travail en raison de sa situation administrative, un de ses amis lui a proposé en 2018 un mariage blanc pour rester en France et pouvoir travailler.

Aussitôt, il a été mis en contact avec une Normande du Calvados, âgée de 29 ans. Alors qu’elle traversait une situation financière difficile, elle a immédiatement sauté sur la proposition de mariage avec un inconnu contre la somme de 10 000 €.

Mariage blanc : 10 000 euros pour la femme et 1 200 € pour « le marieur »

L’autre Algérien impliqué, âgé de 32 ans, a raconté au tribunal qu’il avait pris contact avec un intermédiaire. « Il m’a rappelé en me disant :  j’ai une femme, tu paies 1 200 € pour moi et 10 000 € pour ton épouse », a-t-il révélé lors de l’audience.

Selon le même journal, la femme en question, âgée de 25 ans, est originaire du Gabon. Elle avait également besoin d’argent, ce qui ne l’a pas laissée indifférente quant à la perspective d’empocher 10 000 € contre ce faux mariage.

Les cérémonies des deux mariages blancs traités par le tribunal ont eu lieu, l’un à Ouistreham en novembre 2018 et l’autre en région parisienne, au printemps 2019. Selon la même source, ces mariages sont tenus sans la présence des familles et sans nuits de noces. Les partenaires sont, en effet, séparés dès la fin de la cérémonie en mairie.

Affaire des deux mariages blancs : le verdict du tribunal

Les deux femmes impliquées n’ont finalement perçu que la moitié de la somme qu’on leur a promise, soit 5 000 € au lieu de 10 000 €. À l’issue du procès, les deux Algériens ont été condamnés chacun à une peine de 18 mois de prison avec sursis et à une interdiction de séjour sur le territoire français pendant trois ans.

Quant aux deux femmes, elles ont écopé de peines de 18 mois de prison avec sursis et d’une amende de 5 000 € chacune, soit la somme perçue pour leur mariage. Les deux marieurs, dont un Algérien de 53 ans, sont condamnés à payer une amende de 10 000 € chacun, soit la somme perçue pour organiser les deux faux mariages.

Pour ce qui est des deux témoins recrutés pour les mariages, l’un d’eux a été condamné à 24 mois de prison avec sursis et à une amende de 1 000 €, sur la base du fait qu’il était au courant de la magouille. L’autre qui n’était pas informé des dessous de ces faux mariages a été relaxé.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus