1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. France : la préfecture refuse un titre de séjour à une Algérienne
Visas et Immigration

France : la préfecture refuse un titre de séjour à une Algérienne

Les refus de titres de séjours aux Algériens en France continuent de pleuvoir. Malgré leur bonne conduite ou leurs circonstances exceptionnelles, beaucoup d’Algériens se voient refuser leur titre de séjour par les préfectures françaises.

C’est le cas de Hadjira, une Algérienne partie en France pour ses études qui a fini dans une situation délicate. Son histoire, relatée ce samedi 27 novembre par le journal Sud-Ouest, commence en 2017, lorsque la jeune femme est arrivée en France avec un visa touristique.

Par la suite, Hadjira obtient une carte d’étudiant pour deux années de cursus universitaire à Bordeaux.

Articles en Relation

Un compagnon violent 

Pour ne rien arranger, Hadjira s’est retrouvée victime de violences conjugales. Lors de ses allers-retours en l’Algérie et la France, la jeune femme a fait la rencontre de son compagnon, un homme violent et manipulateur, à en croire la suite des événements.

En effet, à peine leur ménage entamé, l’homme a commencé à faire subir des violences physiques et morales, allant des coups et blessures à la séquestration et intimidation, détaille son avocat.

Les certificats médicaux témoignent de ces violences subies, selon l’avocat. Hadjira a déposé plainte et son ex-conjoint a été condamné à six mois de prison. La jeune femme a alors continué ses études.

Mais le 28 avril dernier, la préfecture de la Gironde prend un arrêté qui lui refuse la délivrance de son titre de séjour. La jeune femme a alors saisi le tribunal administratif de Bordeaux, qui a annulé l’arrêté et enjoint la préfecture de la Gironde à réexaminer le dossier de Hadjira. Mais celle-ci a fait appel de la décision de justice.

« Sa situation n’a pas été examinée sérieusement »

L’avocat déplore un manque de sérieux dans l’examen du cas de sa cliente. L’étudiante avait demandé un titre de séjour en tant que victime de violences conjugales et, d’autre part, au titre d’une admission exceptionnelle au séjour.

Surtout dans un contexte où le ministre de l’Intérieur français vient de demander aux préfets la régularisation des femmes victimes de violences conjugales qui se trouveraient en France en situation irrégulière.

L’accord franco-algérien qui régit les conditions dans lesquelles les ressortissants algériens peuvent être admis à séjourner en France ne prévoit pas la situation de victime de violences conjugales.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus