1. Accueil
  2. Actualités
  3. France : les couples binationaux attendent toujours d’être réunis
Actualités

France : les couples binationaux attendent toujours d’être réunis

Des Algériens engagés dans une relation amoureuse avec un ressortissant français attendent toujours un visa. Mais, comme pour les autres couples binationaux, la procédure n’avance pas.

Le 8 août dernier, le gouvernement français annonçait une bonne nouvelle aux couples binationaux engagés dans une « relation amoureuse » qui n’est pas officialisée par un mariage ou un PACS. Un laissez-passer sera délivré aux ressortissants étrangers engagés dans la relation avec un ressortissant français.

En Algérie, l’annonce a été faite par le Consulat général de France. Les Algériens engagés dans ce type de relation seront autorisés à se rendre en France « grâce à la délivrance d’un laissez-passer (…) et, si besoin, à l’obtention d’un visa de court séjour », a précisé le Consulat général de France à Alger dans un communiqué.

Les demandeurs devront pouvoir prouver que la relation existe depuis au moins six mois avant la crise du Covid-19. Ils devront également fournir des preuves de l’existence de la relation. Le gouvernement français avait promis un traitement rapide des dossiers pour mettre fin à une situation jugée difficile.

Quelque 2000 couples seraient concernés, dont des franco-algériens mais aucune statistique n’est disponible par nationalité.

Plus de trois semaines après cette annonce, les refus sont nombreux et « presque aucun laissez-passer » n’a été délivré, affirme Le Journal du Dimanche (JDD) dans son édition d’aujourd’hui.

Les couples critiquent des démarches complexes, avec de nombreuses preuves à fournir à l’administration française. En couple avec un Algérien, Emilie crie au mensonge. « Ils nous ont menti. Si je dois traverser la mer pour le retrouver, je le ferai ! », explique-t-elle au JDD.

Emilie et son ami algérien devaient se marier en Algérie. Ils sont en couple à distance depuis cinq ans. Tout était prêt, mais la fermeture des frontières a contrarié le projet du couple franco-algérien. « Or parmi les pièces à fournir figure un billet aller-retour », rappelle le JDD. Pour Emilie, il y a une seule explication à cette situation : « La France a peur de l’immigration illégale ».

Des plaintes ont été déposées devant le Conseil d’État en France. Elles sont en cours d’étude, selon la même source.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus