1. Accueil
  2. Actualités
  3. France : naturalisation accélérée pour les étrangers engagés dans la lutte contre la Covid-19
Actualités

France : naturalisation accélérée pour les étrangers engagés dans la lutte contre la Covid-19

Les étrangers mobilisés en première ligne pour la lutte contre le coronavirus Covid-19 en France vont bénéficier d’une procédure accélérée pour leur naturalisation.

La France semble vouloir récompenser les efforts des ressortissants étrangers établis sur son sol et mobilisés en première ligne pendant la pandémie de Covid-19.

Selon l’Agence France Presse (AFP), Marlène Schiappa, ministre déléguée à la Citoyenneté, devait adresser ce mardi 15 septembre, une correspondance officielle aux préfets, dans l’objectif de faciliter et d’accélérer, les démarches administratives et le processus de naturalisation des ressortissants étrangers, mobilisés durant la crise de Covid-19.

La ministre déléguée a déjà donné une instruction, hier lundi, aux préfets dans ce sens : « Les dossiers d’accès à la nationalité des personnes ayant contribué activement, en première ligne, à la lutte contre la Covid-19, notamment les personnels de santé, pourront voir leur traitement accéléré et facilité », écrit la ministre déléguée, dans un télégramme relayé par BFM-TV.

Ce qui va changer dans le traitement des dossiers de naturalisation

La même source précise par ailleurs, que la notion de « services rendus importants » sera utilisée dans l’étude des dossiers des ressortissants étrangers désirant une naturalisation, et qui étaient en première ligne dans la lutte contre le coronavirus.

Ils verront ainsi la durée minimale obligatoire de résidence en France, diminuer puisqu’elle passera de cinq années au minimum, à deux années seulement : « En procédant à un examen prioritaire et individualisé de ces dossiers, l’État souhaite ainsi reconnaître l’engagement des personnes qui ont pris une part active dans la lutte contre la Covid-19 », ajoute la même source.

« Certaines personnes étrangères se sont mobilisées et se sont particulièrement exposées pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Elles ont activement participé à l’effort national, avec dévouement et courage », explique Marlène Schiappa.

Cette démarche s’inscrit objectivement avec la politique souhaitée par la ministre déléguée Marlène Schiappa. Elle affirme depuis son installation au mois d’août dernier, vouloir mettre en place « des mécanismes d’intégration voulue » et concentrer sa démarche au profit des « jeunes méritants ».

La CGT réclame la régularisation de tous les sans-papiers

Pour sa part, Maryline Poulain, responsable de la section Migrations de la CGT, l’une de plus importantes organisations syndicales en France, a qualifié cette démarche « d’ouverture du gouvernement ».

La CGT a réitéré sa revendication pour une régularisation de l’ensemble des sans-papiers, et aussi la naturalisation de l’ensemble des travailleurs engagés pendant la crise de Covid-19, et qui ont été employés dans l’hôtellerie, la restauration et le nettoyage.

|Lire aussi : Naturalisations : les Algériens, 2e à obtenir la nationalité française

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus