1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. France : trois sans-papiers algériens cambriolent le domicile d’une magistrate
Visas et Immigration

France : trois sans-papiers algériens cambriolent le domicile d’une magistrate

Trois jeunes algériens, en situation irrégulière en France, ont été jugés en comparution immédiate pour avoir cambriolé le domicile d’une magistrate.

Trois jeunes sans-papiers algériens, âgés de 21 à 35 ans, ont été condamnés, mardi 10 novembre, à une peine de prison ferme qui sera suivie d’une expulsion définitive du territoire français sans possibilité d’y retourner, rapporte ce jeudi 12 novembre le journal local La Dépêche.

Interpellés dimanche soir par la police, Yahia, Said et Abdelkader ont été jugés en comparution immédiate pour un cambriolage commis à Toulouse. Originaires de Mostaganem, dans l’ouest algérien, les trois jeunes sont arrivés en France il y a quatre mois.

La magistrate dormait…

Mais ce dimanche soir, les trois cambrioleurs n’ont pas ciblé n’importe quel domicile. Sans le savoir, ce soir-là, ils avaient, en effet, visité la maison d’une magistrate du parquet de Toulouse, ajoute le journal français. Ils se sont introduits dans le domicile de la magistrate à 3 h du matin alors qu’elle dormait.

Selon le compte rendu d’audience, les trois jeunes n’étaient pas effrayés par la présence des propriétaires des lieux. Ils se dirigeaient vers la chambre à coucher du couple. « C’est son souffle sur mon visage qui m’a réveillée alors qu’il était en train de me voler mon portable dans notre chambre à coucher », a témoigné la magistrate toulousaine.

Une scène qui a bouleversé l’assistance au tribunal, amenant la procureure à réclamer une peine de trois ans de prison ferme avec interdiction définitive du territoire national. Une peine jugée excessive par les avocats de la défense au regard des faits reprochés aux trois jeunes algériens.

Finalement, Yahia, Said et Abdelkader seront condamnés à 6 à 15 mois d’emprisonnement ferme assortis d’une expulsion du territoire français.

À l’issue du procès, Yahia, le plus jeune des trois cambrioleurs, a demandé à la présidente s’il pouvait rentrer au « bled » directement sans effectuer sa peine de prison. Ce qui a été bien entendu refusé.

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus