1. Accueil
  2. Divers
  3. France : un Algérien se dénonce à la police puis se rétracte
Divers

France : un Algérien se dénonce à la police puis se rétracte

La police de Romans Sur Isère, département de la Drôme, a eu à gérer un cas assez particulier ce jeudi 27 mai. L’histoire, rapportée par Le Dauphiné Libéré dans son édition de ce vendredi, est loin d’être commune.

Jeudi, vers 6 h 30 du matin, les policiers ont procédé à l’interpellation d’un individu qu’ils soupçonnaient d’être impliqué dans l’incendie d’une voiture.

Les faits se sont produits dans le quartier de la monnaie à Romans Sur Isère, plus précisément avenue du 11 novembre.

L’Algérie était sous l’emprise de l’alcool

Le principal suspect, un Algérien, a avoué à la victime avoir mis le feu à sa voiture. Une fois arrivée au commissariat, le ressortissant algérien, qui était sous l’emprise de l’alcool, a été placé en garde à vue, selon la même source.

Mais coup de théâtre ! Au cours de sa garde à vue, le principal suspect revient sur ses aveux et affirme ne pas être impliqué dans l’incendie de la voiture en question alors qu’il s’était dénoncé lui-même au propriétaire du véhicule.

L’Algérien a été présenté devant un procureur de la République qui devait décider de son sort. Le magistrat a décidé de ne pas donner suite à l’affaire et a ordonné aux policiers de libérer le suspect de sa garde à vue.

Le procureur n’a pas jugé nécessaire de consulter les prélèvements qui auraient pu trancher sur l’implication ou non de l’individu.

De son côté, la victime a préféré ne pas porter plainte suite à l’incendie du véhicule. Elle aurait peur des représailles, révèle Le Dauphiné Libéré.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus