1. Accueil
  2. Actualités
  3. France : un jeune algérien meurt dans un commissariat de police
Actualités

France : un jeune algérien meurt dans un commissariat de police

Un jeune sans-papiers algérien est décédé en France alors qu’il était en garde à vue dans un commissariat. Un proche de la victime affirme qu’il avait été frappé par les policiers.

Un jeune algérien, sans papiers, est décédé, dimanche 23 août, dans les locaux d’un commissariat de police de la ville de Lille, dans le nord de la France, rapportent plusieurs médias français.

L’information, d’abord révélée par le journal La Voix du Nord, a été confirmée par la justice qui annonce avoir ouvert une enquête pour déterminer les circonstances du drame qui a coûté la vie au jeune algérien.

Selon les médias français, le jeune algérien, « probablement âgé de 18 ans », est décédé alors qu’il se trouvait dans une cellule du commissariat où il a été placé en garde à vue après son interpellation, dans la nuit de samedi à dimanche, pour tentative de cambriolage.

Le sans-papiers algérien a été trouvé inanimé dans sa cellule dans la matinée. Malgré les tentatives des secours, appelés sur place, il n’a pas pu être réanimé.

Frappé par des policiers, selon un proche

Les circonstances du décès restent encore à éclaircir. Selon un proche de la victime qui s’est exprimé sur les réseaux sociaux, le jeune algérien aurait été frappé par les policiers.

Mais la justice et la préfecture de Lille ont écarté l’hypothèse de violences policières, affirme La Voix du Nord. « Le médecin légiste a conclu à un décès d’origine naturelle ou toxique », a affirmé le parquet, précisant que « des expertises complémentaires » étaient toujours en cours pour déterminer les raisons du décès.

Selon la chaîne BFM TV, qui cite une source proche de l’enquête, la piste de l’arrêt cardiaque est privilégiée.

Avant son placement en garde à vue, le jeune sans-papiers algérien avait subi un contrôle qui n’a rien révéler d’anormal, selon le Parquet. Le médecin a jugé que son état de santé n’était pas incompatible avec une garde à vue.

Selon les médias français, l’identité du jeune algérien n’est pas encore connue avec précision. Lors de son arrestation, il n’avait aucun document d’identité sur lui. Des policiers ont été auditionnés et l’enquête se poursuit pour déterminer les causes du drame.

En France, la police est régulièrement mise en cause dans des violences contre les personnes d’origine étrangère. En juin dernier, des manifestations ont eu lieu à travers toute la France dans le sillage de la mort de George Floyd aux Etats-Unis.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus