1. Accueil
  2. Divers
  3. France : un mariage algérien « perturbe » une cérémonie officielle
Divers

France : un mariage algérien « perturbe » une cérémonie officielle

Parfois, les célébrations de mariages algériens en France ne passent pas inaperçues. Un convoi de voitures revenu d’un mariage algérien a suscité la colère du maire de Reims, une ville du nord-est de la France située en région Champagne-Ardenne.

Lors de la célébration de mariages, les Algériens ne manquent aucune occasion pour créer des scènes d’ambiance typiques. Les Algériens établis à l’étranger tentent souvent de reconstituer les images nostalgiques des mariages au bled, notamment lors des cortèges de voitures.

Or, ça ne se passe pas comme prévu à chaque fois. C’est ce qui est arrivé hier samedi 18 juin à Reims lors d’un cortège de célébrations d’un mariage algérien. Le cortège, qui a « célébré bruyamment l’union » est passé devant les commémorations rémoises de l’Appel du 18-juin.

Selon le journal local L’Union, pendant les commémorations devant le monument aux morts de la ville, « un convoi de véhicules a klaxonné, brandi un drapeau étranger et lancé des youyous ». Le drapeau en question n’était autre que l’emblème national algérien.

L’événement « perturbé » était la journée nationale commémorative de l’appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’Allemagne nazie, prononcé le 18 juin 1940.

Mariage algérien à Reims : le cortège s’est-il arrêté délibérément devant le monument ?

Le maire de Reims, Arnaud Robinet, a vite réagi à cet incident sur Twitter en affirmant que « perturber une commémoration patriotique est une offense à notre nation et condamnable ». Pour lui, « klaxonner et brandir un drapeau algérien sont de la provocation et je ne peux l’accepter ».

D’ailleurs, l’élu a indiqué que le « cortège revenant d’un mariage s’est arrêté délibérément devant le monument aux morts au moment où nous commémorions l’Appel du 18-juin ».

Bien que ces allégations n’aient été confirmées par aucun autre témoin, le maire a décidé de « porter plainte dès lundi au nom de la ville de Reims ». Le motif ? Perturber une commémoration « est condamnable judiciairement », commente-t-il

Il convient aussi de noter que la municipalité de Reims a déjà mis en place des règles régissant les célébrations de mariages devant la mairie et dans les rues. Il est demandé aux mariés et à leurs invités « de ne pas brandir de drapeaux et de respecter la tranquillité publique sur l’ensemble de la ville », précise le journal.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus