1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. France : une famille algérienne sans-papiers soutenue par un club de foot
Visas et Immigration

France : une famille algérienne sans-papiers soutenue par un club de foot

Depuis maintenant plus d’un mois, c’est dans un grand stress et beaucoup d’angoisse que vivent les Larbi, une famille d’origine algérienne, établie à Ceaucé, dans la région de Normadie.

En effet, la famille Larbi a reçu, le 24 avril dernier, une lettre de la part de la Préfecture lui signifiant l’obligation de quitter le territoire français, rapporte le média Actu.fr. Pour la Préfecture, la famille Larbi doit quitter le territoire français avant la fin du mois de juin.

Pour la famille Larbi, établie en France depuis 2016, l’arrivée de cette lettre a tout bouleversé. Samira, la maman, n’a pas supporté le choc. Elle s’est évanouie à la lecture du contenu de la lettre de la Préfecture.

La famille algérienne a entamé une procédure de régularisation

« J’ai trouvé ma mère allongée par terre, alors j’ai pris le téléphone pour qu’on l’emmène à l’hôpital », raconte son fils Yacine. Samira, Sofiane et leur fils Yacine ont vécu des moments difficiles vu que la décision leur a été notifiée un week-end et qu’ils avaient 48 h pour faire appel.

Une situation difficile à vivre pour la famille algérienne qui s’est bien intégrée dans son environnement à Ceaucé. Samira Larbi et son mari Sofiane sont venus en France pour soigner le papa de Samira. Ils ont entamé une procédure de régularisation après le décès de ce dernier.

Le mari de Samira, diplômé en informatique, travaille 7/7 pour subvenir aux besoins de sa famille, payer les cotisations. Il exerce comme boucher les jours de la semaine et agent de sécurité durant les week-ends. De son côté, Samira est à sa troisième année de formation de secrétaire médicale.

« On est en prison »

En plus des difficultés financières, la famille Larbi doit supporter une sorte de liberté provisoire. Impossible pour Samira, Sofiane et leurs enfants de partir en vacances.

« C’est comme si pour eux, on est ni humain, ni animaux, ni rien du tout… ! », regrette la maman. De son côté, Sofiane est formel : « On est en prison ».

La famille Larbi peut toutefois compter sur la solidarité…d’un club de football local. Yacine est licencié au sein du club amateur la Société Sportive Domfrontaise. Son club sensible à sa situation a décidé de lui venir en aide en le soutenant moralement. Ses copains de l’équipe lui ont écrit chacun, une phrase pour lui remonter le moral dans la dure épreuve qu’il vit avec sa famille.

« On veut que Yacine ne parte pas, car toute la classe de 6e D l’aime bien », lit-on, entre autres, dans les messages de soutien de ses coéquipiers. Pour son entraîneur au club, Richard Canu, Yacine est un garçon motivé malgré son côté timide. « C’était très facile pour lui d’intégrer le groupe », confie-t-il au sujet de son poulain.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus