1. Accueil
  2. Actualités
  3. Franco-Algériens bloqués en Algérie : l’ambassade et les consulats français réfutent les critiques
Actualités

Franco-Algériens bloqués en Algérie : l’ambassade et les consulats français réfutent les critiques

L’ambassadeur de France et les consuls d’Alger, d’Oran, de Constantine et d’Annaba se sont exprimés, ce vendredi 8 mai, sur les conditions de rapatriement des Français et des Franco-Algériens bloqués en Algérie depuis le mois de mars.

Les diplomates français ont révélé que cinq vols hebdomadaires sont actuellement assurés par la France depuis Alger et Oran en direction de Paris. « Au total, depuis le 17 mars, ces quelques vols ont permis le retour en France de 6.099 passagers. Il faut le savoir », ont-ils expliqué.

Des démarches sont en cours pour augmenter le nombre de vols, ont-ils assuré : « Nous espérons qu’il pourra y avoir des solutions aériennes supplémentaires et éventuellement une ou plusieurs liaisons maritimes ».

Les diplomates français ont également répondu aux critiques concernant les conditions de rapatriement des binationaux. Certains parmi eux ont dénoncé, dans les médias français, un traitement défavorable. « Après près de cinquante jours sans nouvelles, chez certains binationaux, la sensation d’avoir été traités comme des citoyens “de seconde zone” commence à s’imposer », écrivait France Bleu le 3 mai.

Des critiques que l’ambassadeur et les trois consuls réfutent. Ils défendent le travail effectué par leurs personnels. “Il ne faut pas se méprendre sur leurs missions : ils ne vendent pas de billets d’avion, ils ne font pas non plus de réservations, ils ne remplissent pas les avions. La mission des services consulaires est d’apporter une réponse aux situations d’urgence qui leur sont signalées », affirment-ils.

« Dans ce contexte d’incertitude, nous invitons les Français de passage à la responsabilité. Beaucoup sont dans un pays dont ils possèdent parfois la nationalité et souvent de la famille, ce qui veut dire qu’ils ne sont pas totalement isolés. Tous ceux qui n’ont pas de problème de santé alarmant justifiant une prise en charge urgente impossible en Algérie, tous ceux qui peuvent rester en Algérie, notamment ceux qui y ont leurs familles, et tous ceux qui n’ont pas de raison vitale de rentrer urgemment en France sont invités à faire preuve de patience. Compte tenu de la fréquence des vols, le retour en France pourrait prendre plusieurs semaines », ajoutent-ils.


Samira C.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus