1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières, Air Algérie : les bonnes et les mauvaises nouvelles en mai
Air Algérie

Frontières, Air Algérie : les bonnes et les mauvaises nouvelles en mai

Le maintien des restrictions sur les voyages dans les sens arrivée et départ suscite de plus en plus de critiques aussi bien en Algérie que parmi les membres de la diaspora algérienne à l’étranger.

En Algérie, les demandeurs d’autorisation de sortie du territoire national ont organisé des actions de protestation à Alger. De leur côté, les Algériens de l’étranger font pression à travers des organisations réunies au sein d’un collectif pour convaincre le gouvernement de revoir sa copie.

À l’approche des vacances d’été, les Algériens espèrent une évolution positive de la situation. Mais s’il y a des indicateurs qui plaident en faveur d’une telle décision, plusieurs éléments incitent à une prudence. Nous avons recensé les bonnes et les mauvaises nouvelles de ce mois de mai.

Bonne nouvelle : la situation s’améliore en France et en Europe

La reprise des vols spéciaux de la compagnie Air Algérie dépendra beaucoup de l’amélioration de la situation sanitaire en Europe et notamment en France. La décision de les suspendre les vols de rapatriement le 1er mars avait été prise après la détérioration de la sanitaire en France.

Depuis quelques jours, la baisse des contaminations se confirme en France même si elle reste fragile, ouvrant la voie à l’optimisme quant à une reprise prochaine des vols en Europe. Une reprise qui est déjà prévue pour la fin du mois de mai et le début du mois de juin vers plusieurs destinations. Cette reprise pourrait pousser les autorités en Algérie au minimum à ré-autoriser les vols de rapatriement.

Mauvaise nouvelle : l’Algérie à la traîne en matière de vaccination

À l’heure actuelle, seuls 0.17 % de la population algérienne est vaccinée contre le Covid-19. Un chiffre très loin des objectifs tracés par les autorités qui avaient annoncé un chiffre de 20 millions de personnes à vacciner avant la fin de l’année. Le ministre de la Santé a promis d’accélérer la campagne de vaccination, mais les vaccins n’ont toujours pas été réceptionnés.

Cette situation pourrait retarder la reprise des vols et la réouverture, même en cas d’amélioration de la situation sanitaire en Europe. La vaccination est bien partie pour être adoptée comme préalables aux voyages. Ce qui risque de pénaliser les Algériens.

Bonne nouvelle : L’Europe envisage d’ouvrir ses portes pour les touristes vaccinés

L’Union européenne (UE) prévoit d’autoriser tous les voyageurs en provenance de tous les pays tiers (hors – UE) à entrer pour des raisons non essentielles sur son territoire cet été.

En cas de généralisation de la vaccination, les Algériens vaccinés pourraient être acceptés parmi les touristes que l’Europe prévoit d’accueillir d’ici l’été. D’ailleurs, la France va reprendre la délivrance des visas Schengen aux Algériens dès le 1er juin prochain.

Mauvaise nouvelle : les variants, l’autre obstacle devant la reprise en Algérie

Selon les chiffres communiqués périodiquement par l’institut Pasteur d’Algérie, on peut constater une progression des variants du Covid-19 notamment les variants nigérian et britannique.

L’Algérie a enregistré dernièrement ses premiers cas de variant indien, considéré comme le plus préoccupant.

Face à cette situation, les experts du comité scientifique ne cachent pas leur inquiétude et évoquent même plus de restrictions à l’avenir. Réuni dimanche 9 mai, le comité scientifique en charge de la lutte contre le Covid-19 a recommandé de durcir les conditions d’entrée en Algérie pour les travailleurs étrangers.

Le comité préconise l’instauration d’un double dépistage, au départ et à l’arrivée ainsi qu’une quarantaine obligatoire.

Bonne nouvelle : l’Algérie n’est pas « blacklistée » en Europe

Malgré les inquiétudes des experts du comité scientifiques, on ne peut s’empêcher de penser que le nombre de cas enregistrés actuellement en Algérie qui tourne autour de 200 cas en moyenne témoigne d’une certaine stabilité en comparaison avec d’autres pays de la région.

La France a récemment dévoilé une liste de pays classés ”rouges” dont les passagers sont soumis à des restrictions supplémentaires. L’Algérie ne figure pas dans cette liste des pays où la situation sanitaire inquiète les autorités en France. L’Algérie ne figure pas aussi sur la liste des pays considérés par le Royaume-Uni comme pays à risque sanitaire.

Selon une étude réalisée par le site de réservation en ligne Planyts, l’Algérie compte parmi les 10 pays les plus sûrs pour voyager. Cette étude est basée sur des données fournies par l’Organisation mondiale de la santé et l’université d’Oxford.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus