1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières, Air Algérie : Samir Chaabna interpelle Tebboune
Air Algérie

Frontières, Air Algérie : Samir Chaabna interpelle Tebboune

Alors que les mesures prises par le gouvernement, pour encadrer la réouverture partielle des frontières prévue le 1er juin, suscitent une pluie de critiques, on ne connaît toujours pas le programme définitif des vols de la compagnie nationale Air Algérie.

Sur les réseaux sociaux, la colère ne retombe pas. La communauté algérienne à l’étranger continue d’exprimer son indignation, notamment concernant l’obligation de quarantaine aux frais des passagers.

Invité, ce jeudi 27 mai, de la chaîne d’information Ennahar, l’ancien député de la communauté algérienne à l’étranger, Samir Chaabna, est revenu sur les annonces du gouvernement au sujet de la réouverture des frontières.

Utiliser des bateaux

« Mon message s’adresse au premier magistrat du pays. C’est à lui que revient le dernier mot. Mr le Président, de grâce ! Prenez en considération la souffrance de notre communauté », a réagi l’ancien parlementaire.

Samir Chaabna a évoqué la possibilité d’avoir recours au Badji Mokhtar, le navire acquis récemment par Algérie Ferries. « On voudrait que nos enfants partent et viennent à bord de ce bateau », a-t-il dit.

Une idée similaire a été proposée par le président du syndicat des hospitalo-universitaires, le Pr Rachid Belhadj. L’expert a proposé des « traversées médicalisées ».

« On avait fait une proposition concernant les bateaux médicalisés. On peut embarquer deux mille personnes avec les mesures bien sûr et durant la traversée, on fait des tests PCR rapides payants. À l’arrivée, les personnes testées pendant la traversée et qui s’avèrent négatives, on les libère, ceux qui sont positifs, on leur impose un confinement », a expliqué le Pr Belhadj dans une déclaration accordée à Visa Algérie.

Fin des autorisations de sortie et d’entrée

Malgré les critiques contre certaines mesures, le communiqué du Premier ministère a amené quelques bonnes nouvelles. Désormais, les passagers à l’arrivée et au départ d’Algérie n’auront plus besoin des autorisations de sortie et d’entrée.

L’adoption de cette mesure a été confirmée par un communiqué de l’ambassade de Turquie en Algérie. « Il n’y a pas besoin d’obtenir une autorisation spéciale pour entrer en Algérie après la date limite du 1er juin », fait savoir l’ambassade de Turquie.

« Un total de 2 vols seront organisés entre l’Algérie et la Turquie par semaine, assurés par Air Algérie » et Turkish Airlines, selon la même source.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus