1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières, Air Algérie : vers une hausse du nombre de vols ?
Air Algérie

Frontières, Air Algérie : vers une hausse du nombre de vols ?

La réouverture partielle des frontières algériennes a entamé sa troisième semaine. La reprise des vols a été progressive. Elle a commencé par six vols hebdomadaires de la compagnie nationale Air Algérie et s’est enrichie au fur et à mesure par les offres des compagnies aériennes étrangères.

À l’heure actuelle, une quinzaine de vols commerciaux des différentes compagnies aériennes, dont Air Algérie, sont au programme.

Depuis le 1er juin, plus de 10.000 passagers ont déjà été transportés vers l’Algérie par les différentes compagnies aériennes qui opèrent des vols commerciaux : Air Algérie, Air France, Transavia, Alitalia, Lufthansa, Turkish Airlines et Tunisair.

Tous les passagers ont été placés en confinement obligatoire de cinq jours dans la vingtaine d’hôtels réquisitionnés dans le centre, l’est et l’ouest du pays.

Vers plus d’ouverture 

Les vols se déroulent dans de bonnes conditions. Après trois semaines de réouverture des frontières, aucun cas de contamination n’a été enregistré parmi les passagers confinés.

Sur le plan sanitaire global, les contaminations en Algérie restent stables, entre 300 et 380 nouveaux cas par jour. La reprise des vols n’a donc pas provoqué une hausse des contaminations.

Une première étape assez réussie qui pourrait inciter les autorités à penser à plus d’ouverture. Dans ce contexte, on évoque désormais une accélération du programme.

Selon Echourouk News, de nouvelles destinations pourraient être ajoutées dans les prochains jours qui verraient également, selon la même source, la reprise du transport maritime des voyageurs.

Selon nos informations, Air Algérie pourrait, en effet, être autorisée à reprendre ses vols commerciaux vers Montréal, l’une de ses destinations les plus rentables. Le pavillon national songerait également à relancer quelques destinations en Europe, en France notamment.

On apprend également que les compagnies aériennes étrangères devraient elles aussi obtenir plus de vols au même titre que la compagnie nationale. Cependant, les autorités n’ont encore rien décidé à ce sujet. ”Rien n’est signé, rien n’est acté pour le moment”, confie une source au sein de la compagnie nationale.

Air Algérie : le casse-tête du confinement obligatoire

Pour les autorités, la question de la hausse des vols ne peut pas être dissociée de celle de l’hébergement des passagers. Le confinement obligatoire commence à devenir un sérieux casse-tête avec l’augmentation des vols commerciaux à l’international.

« On ne peut pas aller vers plus d’ouverture sans la suppression du confinement obligatoire. C’est impossible », commente une source à l’aéroport d’Alger.

Les établissements hôteliers mobilisés sont actuellement saturés. Depuis le début du mois de juin, près de 10 000 personnes ont été confinées dans les différents hôtels publics et les quelques privés qui ont accepté d’accueillir les passagers en provenance de l’étranger. Plusieurs opérateurs privés ont refusé de se joindre à l’opération pour ne pas rater la saison estivale. Le prix du confinement fixé à 33 000 dinars par les autorités n’aurait pas intéressé ces opérateurs privés qui ne se voyaient pas offrir une pension complète à 6 600 da la journée.

Les compagnies aériennes étrangères ont également montré des réticences au sujet du confinement obligatoire. Les compagnies françaises ont été les premières à refuser d’inclure le prix du pack confinement sur les prix de leurs billets vers l’Algérie. Les passagers d’Air France et Transavia arrivés ce mercredi 16 juin en Algérie ont payé le confinement une fois à l’hôtel pour ceux qui avait de quoi régler.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus