1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières algériennes fermées : « Ma fille est bloquée en Malaisie »
Air Algérie

Frontières algériennes fermées : « Ma fille est bloquée en Malaisie »

Des milliers d’Algériens sont toujours bloqués à l’étranger en raison de la fermeture des frontières de l’Algérie qui dure depuis maintenant plus de 13 mois.

Les opérations de rapatriement qui étaient effectués par moments par Air Algérie sont suspendues depuis le 1er mars dernier et jusqu’à nouvel ordre. L’Algérie n’est certes pas le seul pays qui maintient ses frontières fermées, mais il est l’un des rares à les fermer pour ses propres ressortissants.

Sur les réseaux sociaux, les cris de détresse et les coups de gueule d’Algériens bloqués se multiplient. Toutes les catégories sont concernées : des Algériens résidents à l’étranger qui doivent rentrer pour un motif impérieux comme le décès d’un proche, des voyageurs dont le visa a expiré mais aussi des étudiants qui ont terminé leur formation.

Articles en Relation

C’est le cas de Massilia D., une étudiante algérienne en Malaisie. Elle a achevé sa formation mais elle reste bloquée sur place. Son père a lancé un appel, ce mardi 20 avril, à l’ambassadeur d’Algérie à Kuala Lumpur afin d’accorder une autorisation de rentrer en Algérie à sa fille.

Elle n’a pas vu sa famille depuis 16 mois

« Etudiante à Kuala Lumpur depuis 2018 à l’université internationale de Malaya-Wales, elle a terminé ses études le 20 janvier 2021 », écrit Hacène D., père de Massilia, précisant que « l’administration de l’université lui a délivré son diplôme et son quitus de retour à notre pays le 3 mars 2021 ».

Priant l’ambassadeur de prêter assistance à sa fille, Hacène D. s’engage dans sa lettre à « prendre en charge toutes les conditions nécessaires notamment les frais de transport (billet d’avion), les frais du test PCR Covid-19 et les frais de séjour pour le confinement si les mesures sanitaires en vigueur l’exigent en Algérie ».

Le père précise que sa fille n’est pas rentrée en Algérie et n’a pas conséquent pas vu sa famille depuis 16 mois. « A noter qu’avant la pandémie de la Covid-19, elle rentre en Algérie deux fois par année, pour sa famille d’une part, et consulter son médecin traitant pour sa maladie de rhumatisme articulaire pour prendre son médicament de six mois ».

« Son compte bancaire en tant qu’étudiante a été bloqué le 19 avril 2021. Dans quelques jours elle trouvera des difficultés pour le paiement de ses charges d’hébergement. C’est-à-dire qu’elle va se retrouver dans une situation irrégulière », signale le père de l’étudiante, priant l’ambassadeur de « prendre en charge son cas exceptionnel à titre humanitaire » et précisant qu’il « s’agit de (sa) fille unique ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus