1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières de l’Algérie : déjà un an de fermeture
Air Algérie

Frontières de l’Algérie : déjà un an de fermeture

C’était il y a un an, jour pour jour. Nous sommes le mardi 17 mars 2020. Alors que l’Algérie enregistrait ses premiers cas de contaminations au coronavirus, tous « importés », le président algérien Abdelmadjid Tebboune s’adresse à la nation et annonce une série de décisions destinées à endiguer la propagation du coronavirus.

Parmi les mesures annoncées par le président algérien dans son discours retransmis à la télévision : « La fermeture de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins avec éventualité d’autoriser des déplacements de personnes dans des cas exceptionnels, de commun accord avec les Gouvernements des pays concernés ».

Le chef de l’État algérien a également annoncé « la suspension immédiate de tous les vols de et vers l’Algérie, à l’exception des avions-cargos ne transportant aucun voyageur et la fermeture immédiate de la navigation maritime, à l’exception des navires de charge transportant des marchandises et des biens ».

Articles en Relation

Des dizaines de milliers d’Algériens bloqués à l’étranger

L’Algérie n’était pas le seul pays à avoir pris une telle décision. Le même jour, l’Union européenne, principal partenaire de l’Algérie, annonçait la fermeture de ses frontières extérieures pour une durée d’au moins un mois.

Des dizaines de milliers d’Algériens se retrouvent bloqués à l’étranger, faute de vols et de liaisons maritimes. Certains étaient livrés à eux-mêmes, sans argent ni lieu d’hébergement. En Algérie, les autorités se voulaient rassurantes. Les mesures annoncées étaient temporaires pour freiner l’importation du virus, ont-elles expliqué. Elles devaient être levées quelques semaines plus tard. Mais la suite des événements allaient démentir leurs prévisions.

Articles en Relation

Le virus se propage pour toucher toutes les wilayas du pays, obligeant les autorités à prendre des mesures de confinement. Désormais, la réouverture des frontières est évoquée avec prudence. Au début de l’été 2020, plusieurs pays, dont ceux de l’Union européenne, le Maroc et la Tunisie, décident d’ouvrir leurs frontières partiellement ou totalement.

L’Algérie refuse d’ouvrir ses frontières

L’Algérie figure même dans la liste restreinte des pays « sûrs » mise en place par l’Union européenne. Mais les autorités algériennes refusent d’ouvrir les frontières. La raison ? La situation sanitaire n’est stable ni en Algérie ni dans les pays du voisinage, expliquent les membres du Comité scientifique. Le temps allait leur donner raison : aujourd’hui, les restrictions sont de retour presque partout.

Articles en Relation

Si l’approche algérienne semble pertinente sur le plan sanitaire, la gestion de l’aspect humain a été chaotique. Air Algérie a organisé six opérations de rapatriements depuis l’étranger. Au total 40.000 personnes ont été rapatriées, selon les chiffres officiels. Des milliers d’autres sont toujours bloqués.

Les deux dernières phases de rapatriement ont été particulièrement pointées du doigt, notamment en raison de la désorganisation et de la mise en place d’autorisations d’entrée et de sortie du territoire algérien.

Air Algérie : les vols de rapatriement suspendus jusqu’à nouvel ordre

Pour ne rien arranger, la dernière phase de rapatriement a été interrompue le 1er mars dernier pour une période d’au moins un mois, en raison de l’apparition des nouveaux variants du coronavirus. Aujourd’hui, personne ne sait quand les vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie vont reprendre. On ignore également quand les frontières algériennes vont rouvrir.

La réouverture des frontières « n’est pas d’actualité », a expliqué cette semaine le Professeur Riyad Mehyaoui, membre du Comité scientifique algérien.

« Le temps n’est pas encore venu pour parler de la réouverture des frontières en dehors de cas particuliers », a-t-il dit, soulignant que « le comité scientifique ainsi que les hautes autorités du pays pensent que c’est grâce à la fermeture des frontières que l’Algérie a évité la troisième vague de la pandémie ».

En Europe, la situation sanitaire s’est dégradée ces derniers jours, particulièrement en France. Le gouvernement français réfléchit à un reconfinement total de certaines régions, dont Paris d’où partaient les vols de rapatriement. Un reconfinement d’au moins un mois, qui va retarder d’autant plus la reprise des vols Air Algérie.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus