1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières : des Algériens rentraient clandestinement via la Tunisie
Air Algérie

Frontières : des Algériens rentraient clandestinement via la Tunisie

Sur les réseaux sociaux, l’heure est au soulagement après l’annonce, dimanche 16 mai, du conseil des ministres au sujet de la réouverture partielle des frontières algérienne à partir du 1er juin.

Désormais, les Algériens attendent de voir les modalités de la reprise des vols qui devraient être communiquées d’ici le début de la semaine prochaine.

Dans moins de deux semaines, les frontières algériennes rouvriront de manière partielle après une longue période de fermeture. La décrue, ces derniers jours, des cas de contaminations au convid-19, après un léger rebond en avril, confirme la stabilisation de la situation épidémiologique en Algérie. Un point qui a pesé lourd dans la décision des autorités concernant la réouverture des frontières.

Articles en Relation

Frontières : une ouverture nécessaire

Dans un entretien accordé au site TSA, ce lundi 17 mai, le Pr Salah Lellou a exprimé sa satisfaction suite à aux décisions annoncées par le conseil des ministres. Le spécialiste était l’un des premiers à avoir appelé à rouvrir partiellement les frontières.

« On ne peut pas fermer (les frontières) de manière indéterminée pour nos concitoyens algériens. Tous les pays du monde ont rouvert les leurs pour leurs compatriotes », explique le chef de service pneumologie à l’EHU d’Oran.

Articles en Relation

Pr Lellou estime que la fermeture ne devait pas durer éternellement d’autant plus que face au désespoir de voir la situation durer, des Algériens prenaient le risque de rentrer en Algérie par la Tunisie sans être contrôlés.

« Autant ouvrir les frontières et bien contrôler »

« On ne peut pas dire aux Algériens de ne pas rentrer chez eux. Ils peuvent le faire à condition de respecter le protocole sanitaire. Faute de pouvoir rentrer directement, j’ai appris que des Algériens achètent leurs billets pour la Tunisie et de là, ils paient des passeurs pour les faire rentrer », explique-t-il.

Pour le professeur Lellou, entrer clandestinement par la Tunisie « est un danger, car il peut se trouver parmi ces gens quelqu’un qui porte un variant du covid et qui n’est pas contrôlé. Autant donc ouvrir les frontières et bien contrôler, de cette façon, on peut protéger la population ».

Alors que l’institut Pasteur a fait état de la détection d’un cas de variant indien sur un voyageur arrivé de l’étranger, le Pr Lellou pense que « la situation est contrôlée ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus