1. Accueil
  2. Divers
  3. Frontières franco-espagnoles : 2 passeurs algériens condamnés
Divers

Frontières franco-espagnoles : 2 passeurs algériens condamnés

Chaque année, des milliers de personnes tentent de traverser la Méditerranée pour atteindre l’Europe depuis l’Algérie. C’est vers l’Espagne que la majorité des embarcations prennent la mer depuis les côtes d’Alger, de Boumerdès, de Mostaganem et d’Oran.

Alicante, Almeria, les Îles Baléares… chaque réseau a ses propres destinations. Les services de sécurité en Espagne mettent souvent la main sur les patrons d’embarcations que la presse espagnole a baptisés ‘‘paterista’’ (en espagnol, l’embarcation utilisée par les migrants pour traverser la méditerranée est appelée patera).

Migrants algériens : continuer le voyage jusqu’en France

Beaucoup d’entre eux proposent non seulement de transporter les migrants vers l’Espagne mais aussi de leur permettre de continuer le voyage jusqu’en France en coordination avec d’autres réseaux qui se chargent de faire passer les migrants à travers la frontière française.

Un voyage qui n’est pas sans risques. Le 5 janvier dernier, deux Algériens ont été arrêtés par la police des frontières française à Toulouse alors qu’ils tentaient de faire passer des migrants au niveau de la commune de Melles (Haute-Garonne), dans les Pyrénées, rapporte le site actu.fr ce jeudi 13 janvier.

Ces deux individus étaient à bord de ce qu’on appelle un véhicule ouvreur qui montrait le chemin à une autre voiture à bord de laquelle se trouvaient trois sans-papiers algériens qui devaient accéder au territoire français.

Les trois migrants ont été renvoyés en Espagne et les deux passeurs arrêtés. Les investigations menées par la police des frontières de Toulouse ont permis d’établir que les deux passeurs avaient déjà des antécédents dans ce trafic.

Le prix de la traversée clandestine entre l’Espagne et la France

Tout comme les traversées depuis l’Algérie vers l’Espagne, l’entrée en France se fait moyennant une contrepartie financière.

Avec ces deux passeurs, les migrants arrivés au Sud de l’Espagne devaient payer entre 200 et 500 euros pour arriver jusqu’à la gare Matabiau, à Toulouse. Les passeurs arrêtés ont été présentés devant le juge qui a décidé de les condamner à 4 et 6 mois de prison ferme. Ils ont été incarcérés à la maison d’arrêt de Seysses.

L’un des deux accusés a écopé de cinq ans d’interdiction de territoire français. Les deux véhicules utilisés dans le trafic ont été saisis par la justice.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus