1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières : l’entrée en Algérie des experts étrangers sera facilitée
Air Algérie

Frontières : l’entrée en Algérie des experts étrangers sera facilitée

Le ministère l’Industrie annonce avoir décidé d’intervenir auprès des ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères pour faciliter l’entrée des experts étrangers sur le sol algérien.

La fermeture des frontières en Algérie qui dure depuis le 17 mars dernier a contraint les opérateurs économiques à se passer des services de leurs collaborateurs étrangers ainsi que des experts étrangers qui sont dans l’impossibilité de rentrer en Algérie au vu de la suspension des vols.

Plusieurs entreprises algériennes se sont rapprochées du ministère de l’Industrie pour demander une dérogation. Elles ont visiblement été entendues. « Le ministère de l’Industrie est sollicité par plusieurs opérateurs économiques à l’effet de faciliter l’entrée en Algérie d’experts étrangers dans le cadre la maintenance ou la mise en service d’équipements de production », confirme le ministère dans un communiqué publié ce mercredi 18 novembre.

Le ministère annonce avoir décidé d’intervenir auprès des ministères de l’Intérieur et des Affaires étrangères pour faciliter l’entrée des experts étrangers sur le sol algérien. Il invite les entreprises concernées à lui transmettre leurs « demandes, accompagnées de copies de la première page du passeport des experts concernés » qui effectueront le déplacement en Algérie.

Un espoir pour une prochaine ouverture partielle des frontières ?

Bien que la fermeture des frontières et la suspension des vols d’Air Algérie reste en vigueur, le gouvernement a, donc, décidé de faire une exception au profit des opérateurs économiques afin de ne pas entraver l’activité industrielle. Certaines tâches nécessitent en effet la présence physique d’experts étrangers.

« Quand une machine est sous garantie, seul le fabricant peut la manipuler. Si nous intervenons sur la machine et que les choses se passent mal, nous perdons la garantie », explique le patron d’une usine.

Cette brèche pourrait être suivie d’autres. Depuis plusieurs semaines, des députés plaident en faveur d’une ouverture partielle des frontières afin de permettre aux cas prioritaires de regagner l’Algérie ou de quitter le pays pour des soins par exemple.

La hausse record des cas de contamination reste le principal obstacle devant la réouverture des frontières. L’Algérie a enregistré ce mercredi 1038 cas et 20 décès. Un bilan record depuis l’éclatement de la crise sanitaire.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus