1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières : l’heure est aux restrictions dans le voisinage de l’Algérie
Air Algérie

Frontières : l’heure est aux restrictions dans le voisinage de l’Algérie

La perspective d’une réouverture des frontières de l’Algérie s’éloigne. Voici trois raisons qui font qu’une décision dans ce sens ne devrait pas être prise avant quelques mois.

Depuis le 17 mars dernier, les frontières de l’Algérie sont fermées. Les avions de la compagnie Air Algérie sont cloués au sol. Ils ont assuré une centaine de vols de rapatriement. Le dernier a été effectué le 11 septembre. Aucune date n’a été annoncée pour une éventuelle cinquième phase de rapatriement.

Aucune date n’a également été annoncée concernant une éventuelle réouverture des frontières algériennes. Mais une chose est sûre : il est peu probable qu’elle intervienne avant la fin de l’année en cours. Pour au moins trois raisons :

  1. Évolution de la situation sanitaire en Algérie :

Après plusieurs semaines de baisse, les contaminations repartent en hausse. Hier mardi 27 octobre, pour le quatrième jour consécutif, l’Algérie a enregistré une hausse des contaminations, à 287 nouveaux cas.

Nous sommes certes loin des chiffres inquiétants de cet été mais les spécialistes alertent : la maladie est en train de gagner du terrain et plusieurs clusters ont été identifiés. Les hôpitaux commencent également à être sous pression. On évoque même la possibilité d’un reconfinement.

Dans un entretien, ce mercredi, au site d’information TSA – Tout sur l’Algérie, e Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de surveillance de l’épidémie du Covid-19, estime que « la situation n’est pas catastrophique ». Mais il appelle à « revenir aux fondamentaux, autrement dit aux mesures préventives édictées ».

  1. Situation sanitaire dans le voisinage de l’Algérie

Le gouvernement algérien et le Comité scientifique ont toujours conditionné la réouverture des frontières à une nette amélioration de la situation sanitaire en Algérie et dans les pays du voisinage.

Sur ce second point, la situation est chaotique depuis quelques jours. En France, principale destination de voyage des Algériens, la situation s’est fortement dégradée ces derniers jours. Le gouvernement a instauré le couvre-feu dans 54 départements et il s’apprêterait, selon les médias locaux, à annoncer un retour au confinement dès ce jeudi.

L’Espagne a prolongé l’état d’urgence sanitaire jusqu’en mai prochain. L’Italie vient de conseiller à ses ressortissants d’éviter les voyages. Au Maroc et en Tunisie, le nombre de cas quotidiens est également en forte hausse.

  1. Incertitude sur la disponibilité du vaccin anti-Covid

Les recherches sur le vaccin s’accélèrent. Les laboratoires Pfizer, les plus avancés dans la recherche, ont annoncé qu’ils pourraient demander une autorisation pour son vaccin dès fin novembre. Mais hier, son PDG a affirmé mardi être « prudemment optimiste » quant aux résultats des tests sur le vaccin.

Selon les spécialistes, il ne faut rien espérer sur ce point avant le début du deuxième semestre de l’année 2021. Mais là encore, tout le monde ne sera pas vacciné en même temps. La priorité sera donnée aux personnels de santé, aux personnes à risques et fragiles…

 

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus