1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières, vols Air Algérie : les bonnes et les mauvaises nouvelles
Air Algérie

Frontières, vols Air Algérie : les bonnes et les mauvaises nouvelles

Les Algériens bloqués à l’étranger et ceux qui sont empêchés de voyager pour diverses raisons attendent avec impatience la reprise des vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie et la réouverture des frontières.

Les vols de rapatriement sont suspendus depuis le 1er mars en raison de l’apparition de cas du variant anglais en Algérie. Des milliers d’Algériens restent bloqués à l’étranger.

Parmi eux, 27 voyageurs attendent en zone internationale de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle depuis le 26 février dernier. La justice française a été saisie et le verdict est attendu d’un moment à l’autre.

Au départ d’Algérie, les sorties soumises à l’obtention d’une autorisation spéciale du ministère de l’Intérieur. Depuis un mois, des centaines de conjoints d’étrangers, des étudiants, mais aussi des bénéficiaires du regroupement familial, attendent de pouvoir voyager.

À l’approche du Ramadan, beaucoup espèrent un geste des autorités. Mais s’il y a des indicateurs qui plaident en faveur d’une telle décision, plusieurs éléments incitent à une prudence. Nous avons recensé deux bonnes nouvelles et trois mauvaises.

  1. Bonne nouvelle : stabilité des contaminations en Algérie

Les chiffres le confirment jour après jour : les contaminations baissent en Algérie. Depuis plusieurs jours, elles se situent autour de 100 nouveaux cas par jour. Les experts évoquent une probable immunité collective.

« Il est fort possible que le taux d’immunité collective des Algériens ait dépassé les 50%, ce qui explique la baisse des cas d’infection », a expliqué ce vendredi le professeur Djenouhat, chef de service à l’hôpital de Rouiba et président de la Société algérienne d’immunologie.

Ces bons chiffres devraient inciter les autorités à accélérer le déconfinement, sans toutefois ouvrir les frontières.

  1. Mauvaise nouvelle : apparition de cas de variants en Algérie

Malgré ces chiffres, les experts algériens sont prudents. La maladie peut repartir à tout moment, surtout après l’apparition de cas des variants anglais et nigérians en Algérie.

L’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a annoncé, mardi 23 mars, l’apparition de 21 nouveaux cas de contaminations aux variants britannique et nigérian.

Pour l’heure, ces variants n’ont pas eu d’impact sur les contaminations. Mais la situation inquiète les experts. Ces derniers estiment que le moment n’est pas venu pour une réouverture des frontières.

  1. Mauvaise nouvelle : Dégradation de la situation sanitaire en France

L’autre mauvaise nouvelle vient Europe, particulièrement de France, principal partenaire de l’Algérie et pays d’où partaient les vols de rapatriement. Le pays est confronté à une forte hausse des contaminations. Plus inquiétant : c’est le variant anglais qui domine.

L’Allemagne vient de classer toute la France en zone rouge. Pour leur part, les autorités françaises ont décidé de renforcer les contrôles dans les aéroports pour notamment empêcher les voyages non-essentiels. Aucune amélioration n’est attendue avant le 15 avril prochain.

  1. Bonne nouvelle : l’Europe accélère sa campagne de vaccination

Une bonne nouvelle toutefois : la vaccination s’accélère en Europe. En France, les plus de 70 ans pourront désormais se faire vacciner. Toutefois, les effets de la vaccination de ne devraient pas être visibles avant quelques semaines.

  1. Mauvaise nouvelle : l’Algérie accuse un grand retard en matière vaccination

En revanche, en Algérie, la vaccination n’a pas encore vraiment démarré. Seuls quelques dizaines de milliers de personnes ont reçu le vaccin. C’est sans doute la principale mauvaise nouvelle. La réouverture des frontières dépendra essentiellement de la vaccination.

« Si on laisse entrer les citoyens vaccinés et qu’on ne peut pas autoriser les Algériens d’ici à voyager parce qu’on n’a pas encore le vaccin, cela va poser un problème de ségrégation », explique Dr Bekkat Berkani, membre du Comité scientifique.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus