1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Frontières, voyage en Algérie : les décisions du comité scientifique
Compagnies Aériennes

Frontières, voyage en Algérie : les décisions du comité scientifique

Malgré la fermeture des frontières qui dure depuis 14 mois et la suspension des vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie depuis le 1er mars dernier, l’Algérie a enregistré des cas de variants du coronavirus (britannique, nigérian et indien).

Les cas les plus récents de contamination au variant indien ont été enregistrés dans la wilaya de Tipaza. L’enquête a permis d’identifier l’origine de la contamination : un ressortissant indien qui est arrivé depuis Doha à bord d’un vol Qatar Airways.

L’homme travaille dans un chantier de bâtiment à Koléa. Il a contaminé au moins cinq autres ressortissants indiens qui travaillent avec lui. Plusieurs dizaines de travailleurs ont été placés en observation.

Six compagnies aériennes opèrent des vols avec l’Algérie

Actuellement, six compagnies aériennes étrangères opèrent des vols spéciaux avec l’Algérie : Air France, Transavia, ASL Airlines, Lufthansa, Qatar Airways et Turkish Airlines. Elles sont autorisées à transporter des travailleurs étrangers vers l’Algérie. Air Algérie opère également des vols charters avec la Chine pour transporter des travailleurs chinois.

En l’espace de moins de quatre mois, près de 100.000 personnes ont voyagé via l’aéroport international d’Alger, alors que les frontières sont toujours fermées. Le tout sans aucun dispositif sanitaire particulier. Hormis un test PCR datant de moins de 72 heures avant le vol, l’Algérie n’impose ni test à l’arrivée ni quarantaine obligatoire.

Pourtant, des pays comme le Qatar et la Turquie sont classés comme étant dangereux sur le plan sanitaire, en raison de la forte présence des variants. La France et le Royaume-Uni imposent des conditions strictes aux voyageurs en provenance de ces deux pays où les taux de contaminations sont toujours élevés.

Confinement, test… Ce que propose le comité scientifique

Les choses devraient bientôt changer en Algérie. Réuni hier dimanche 9 mai, le comité scientifique en charge de la lutte contre le covid-19 a recommande de durcir les conditions d’entrée en Algérie pour les travailleurs étrangers.

Le comité préconise l’instauration d’un double dépistage, au départ et à l’arrivée ainsi qu’une quarantaine obligatoire.

« Les personnes viendraient avec des PCR de 72 heures ou de 36 heures pour ceux qui viennent d’Asie. Elles seront soumises à un test antigénique à leur arrivée à l’aéroport d’Alger et un confinement de dix jours, pour stopper la propagation des variants », a révélé, ce lundi, le Professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique, dans un entretien exclusif au site d’information TSA.

Qu’en est-il de la fermeture des frontières ?

Ces mesures devraient être validées par le gouvernement pour une éventuelle entrée en vigueur.

Le comité scientifique n’a pas abordé la question de la réouverture des frontières algériennes lors de cette réunion. Il faut dire que ses membres sont unanimes à considérer qu’une telle décision est prématurée dans le contexte actuel.

Les contaminations sont toujours élevées dans les pays du voisinage, notamment en Europe. L’Algérie connait d’importants retards dans sa campagne de vaccination. Or, sans avoir vacciné une partie de la population, il est difficile d’envisager une réouverture des frontières et une reprise des vols.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus