1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Îles Baléares : « 99 % » des migrants ont arrivés d’Algérie
Visas et Immigration

Îles Baléares : « 99 % » des migrants ont arrivés d’Algérie

En raison de leur proximité avec les côtes algériennes, les Îles Baléares sont devenues la destination privilégiée des embarcations de migrants vers l’Espagne.

L’écrasante majorité des embarcations qui arrivent sur les côtes espagnoles proviennent d’Algérie. Le phénomène a pris une telle ampleur que le Parlement régional des Îles Baléares a été le théâtre de débats houleux sur cette question.

Plus de 1400 migrants arrivés depuis le début 2020

La conseillère aux Affaires sociales et au Sport du gouvernement régional des Îles Baléares Fina Santiago s’est présentée, mercredi 9 décembre, devant les députés pour aborder la situation compliquée marquée par les arrivées massives d’embarcations de migrants en provenance de l’autre rive de la Méditerranée, selon l’agence espagnole d’informations Europa Press.

Au total, 109 embarcations clandestines ont atteint les Îles Baléares a, d’ailleurs, a révélé la conseillère. 1407 migrants sont venus à bord de ces embarcations, a ajouté Fina Santiago.

Selon la conseillère du gouvernement régional des Îles Baléares, 99 % des migrants arrivés sont des Algériens. Un chiffre qui en dit long sur la connexion qui existe entre les côtes de l’Ouest algérien et ces îles espagnoles.

Ces chiffres officiels proviennent de la délégation du gouvernement des Îles Baléares. Les données fournies par les autorités comprennent la période allant du 1er janvier au 1er décembre 2020, d’après Europa Press.

Le gouvernement régional accusé d’indulgence

Un député du parti d’extrême droite, Vox, est monté au créneau accusant Santiago Fina d’indulgence envers les migrants clandestins. « Vous envoyez ces migrants faire la queue dans les banques pour recevoir des aides sociales », s’est ainsi adressé Sergio Rodriguez à la conseillère qui a déclaré il y a deux semaines que les migrants devaient être traités comme des citoyens et qu’ils méritaient le respect.

La question continue de diviser la classe politique espagnole, que ce soit au niveau national ou régional.

Début des expulsions vers l’Algérie

Il y a une semaine, le quotidien El Pais annonçait que les autorités espagnoles avaient arraché l’accord du gouvernement algérien en vue de l’expulsion de sans-papiers.

Une première opération devait toucher 70 ressortissants algériens, selon la même source. L’Algérie est devenue le troisième pays à accepter le retour de ses citoyens entrés illégalement en Espagne.

Le Maroc et la Mauritanie ont également donné leur accord pour le retour de leurs ressortissants depuis l’Espagne.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus