1. Accueil
  2. Divers
  3. Ils dépouillent les voitures en France et envoient les pièces en Algérie
Divers

Ils dépouillent les voitures en France et envoient les pièces en Algérie

Quatre individus d’origine algérienne ont été appréhendés puis placés en garde à vue à Toulouse, en France. Il s’agit d’un groupe spécialisé dans le vol de pièces automobiles, qui seraient ensuite envoyées en Algérie.

Depuis plus d’un an, plusieurs automobilistes de la région Haute-Ga­ronne, dans le sud-ouest de la France, sont victimes de vols de pièces sur leurs voitures, généralement stationnées dans des parkings souterrains, pourtant fermés.

Selon ce qu’a rapporté ce lundi 13 juin le journal La Dépêche, une enquête a été enclenchée en 2021. Des dizaines de plaintes ont été déposées par les victimes du « gang des pièces auto ». Le mode opératoire lors de ces vols est toujours le même et il a été constaté à Toulouse et dans les alen­tours .

Une fois dépouillées, les voitures sont aspergées à l’aide d’un extincteur  

En effet, les éléments de l’enquête dévoilés indiquent que les membres de ce groupe se faufilent durant la nuit dans des parkings souterrains, ils désactivent les caméras de surveillances et ils se mettent à dépouiller les voitures.

Selon le même média, ce gang cible des marques de voitures bien précises. Lorsqu’une voiture entre dans leur critère de sélection, ils la dépouillent de toutes ses pièces facilement démontables. Il s’agit généralement de pare-chocs, de ca­pots, de feu…

Une fois le butin amassé, ces malfrats l’embarquent dans une camionnette et prennent la fuite. Mais avant, ils aspergent la voiture dépouillée à l’aide d’un extincteur afin d’effacer leurs traces. En plus d’être dépouillée, la voiture se retrouve endommagée par la poudre blanche de l’extincteur.

Quatre Algériens arrêtés, les pièces volées seraient envoyées en l’Algérie

Pas moins de 200 victimes se sont manifestées, un chiffre appelé à augmenter, selon le média français. Par conséquent, le dossier de l’affaire a été confié au juge instructeur. Vendredi 10 juin, quatre sans-papiers originaires de la wilaya de Mostaganem ont été arrêtés, puis pla­cés en garde à vue.

Selon le même journal qui a rapporté l’information ce lundi 13 juin, « il sem­ble­rait que les pièces vo­lées étaient en­voyées vers leurs pays d’ori­gine », à savoir l’Algérie. L’enquête en cours tente aussi de découvrir si les pièces sont vendues à l’unité ou si ces quatre personnes travaillaient pour un ga­ra­giste en Algérie.

Lors de la perquisition menée vendredi au domicile de ces quatre Algériens en situation irrégulière en France, les policiers ont pu récupérer des cen­taines de roues, op­tiques, pare-chocs… et près de 10 000 € en es­pèces.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus